Accueil » actualités, les courses, les photos

Fuvelaine 2018 adieu mes Sixties_ Christian

12 janvier 2018 vu 314 fois Pas de commentaire

Parfois les deux incontournables familiaux que sont l’anniversaire de mon ainée et le mien les 7 et 8 janvier, m’ont amené à zapper la Fuvelaine, rendez-vous sinon incontournable pout tout bon Speedyen.

Et dimanche tombait pile poil bien mal juste le 7!  A Fuveau il peut y faire bien froid alors, très sympas, les organisateurs lancent la course tard, 10h30, et avec le 13km, forcément, un bon nombre de coureurs arrivent pas loin des 12 coups de midi! donc on en revient souvent très tard 13h30 n’est pas rare!

Donc toutes bonnes raisons pour ne pas la faire cette année!

Mais bon, ma balance décisionnelle était partagée car je serais en co-voiturage avec Guylaine, qui fêtait son propre anniversaire et devait rentrer assez tôt également, alors pourquoi pas moi?

Et puis, et puis, ce Fuveau là serait le dernier de mes sixties! Oui oui, le lendemain je franchirais la ligne des septantièmes rugissants, vous savez celle de tous les dangers! (cf Johnny ou France… snif)

Donc c’était décidé, je la ferais, mais le 6,5km pour rentrer à 12h30 maxi, 10h30+ 40mn course max+ récup,+trajet = 12h30!

C’était  parti, à l’heure, et m’efforçais à rester au contact visu de Guylaine qui a une inquiétante capacité à partir vite cette jeunette!

Dans la roue de Géraldine et en chasse de quelques Speedyens passés devant, la jonction au bout de la montée de l’église fut éphémère. Guylaine avait illico allongé la foulée dans la descente et s’était éloignée, dangereusement même, après le ravito. Honneur de vieux grigou, elle n’allait quand même pas me faire ce coup là après 1 an et quelque seulement de ppg! Go Cricri, Go!! La montée, les cailloux, nouveau contact visuel mais sagesse de vieux renard, je laissais encore un peu de mou, la lumière, le vent aux 3/4 et l’espace de la prairie, elle était proche maintenant, légère descente mais l’écart ne se creusait pas. l’Epingle à cheveux…jonction!… et enfin on fait route ensemble. La dernière montée est là mais Guylaine n’est plus dans ma foulée je me laisse dépasser pour ne pas “déposer“ ma partenaire d’entraînements afin qu’elle s’accroche.

L’arche en vue, petite accélération pour un bon final, 37mn, pas trop mal finalement et pas fatigué, c’est bon! le temps de me retourner et elle était là: merci Guylaine, tu m’as forcé à me dépasser pour la dernière course de ma décennie, c’est sympa,  et le 11 à l’heure sera notre prochain objectif!

Maintenant récup  pour un retour à l’heure!

Direction le gymnase pour le buffet, mais là René m’interpelle:

«oh Christian, tu es sur le podium!»,

et en riant: «bon t’es encore loin de moi, mais tu es 3ème!»  dit il, comme rassuré :))! (explication :regardez comme il est dans le dur le René alors que moi…cool, non? )

J’en reviens pas, super, je quitte les 60 avec une coupe!

Euh… je retourne vite à la réalité, un podium? les ennuis commencent, je serai en retard pour le repas d’anniv de ma fille! Bon, ma performance du jour (toute relative quand même!), la belle petite coupe brillante et la mansuétude de mes gamins à l’égard de mes facéties feront passer mon arrivée à…13h30, quand je vous dis qu’on peut arriver tard de Fuveau!

Ce fut le cas: l’accueil et le repas, le champagne, tout s’est bien passé!

Christian, dit Cricri (allias Chriss48… 48⇔2018, pigé :))? )

Post Scriptum:

«Allez Bruno, tu n’es plus sur les podiums? t’inquiète pas je viens à ton secours: je débarque, encore tout jeune M4 et hop… ta relève est assurée tu peux lâcher le pied et on en reparlera quand tu seras M4 :))

Non , sérieux, compte pas trop sur moi pour souvent te remplacer, j’suis pas très fiable à ce niveau! mais ça me donne des objectif pour mes Seventies! »

Bye et  à d’autres aventures les Speedyens!

et bises aux filles comme dirait Yo

Les photos