Accueil » actualités, les courses

THP de Bernard, Saint Bernard ? un peu quelque part!

4 novembre 2021 vu 75 fois Pas de commentaire

Je ne ferai pas de course d’’ici quelque temps. Je ne pouvais également être présent à la ppg de mercredi pour me reposer des suites du THP qui a été une véritable Bérézina surtout au niveau de l’’organisation.

Pour ma part, je m’’en suis bien tiré et j’’ai abandonné à la station de Lure après avoir couru environ 2h 10 dans une belle tempête sur les crêtes de Lure (parcours Marathon de Lure, le 45km avec ses 2300D+).

Température 3 °C, vent violent de 50 à 70 km/h,  forte pluie « tombant » à l’’horizontale, visibilité de 50 à 100 m, fanions arrachés par le vent, pas d’’itinéraire de repli…!.

J’’ai abandonné pour préserver mes genoux et certainement pour éviter une hypothermie dans les 10 kms suivants. Il y eut beaucoup d’’abandons et d’’hypothermies (une personne à l’’hôpital, peut-être plus ? Mon épouse Claude a porté secours à une traileuse bien refroidie et nous avons redescendu à Forcalquier deux coureurs tout aussi refroidis que les autres).

L’’entre-aide entre coureurs a bien fonctionné, celle de l’’organisation était absente malgré l’’héroïsme des bénévoles eux aussi coincés en pleine tempête et qui nous encourageaient pour tenir. Deux bénévoles nous proposaient de monter dans un Renault-Trafic au parking sous la crête de Lure. J’ai laissé ma place à d’’autres qui en avaient plus besoin que moi, il restait alors environ 5 km pour rejoindre le (1er) ravito.

Le ravito de la station de Lure (où j’ai pu me changer grâce à Claude) était une véritable cour des miracles, chacun étant dans sa couverture de survie tout en tremblant. La consommation de boisson chaude était payante même si des bénévoles proposaient une soupe bouillon-cube de légumes gratuite mais en très faible quantité pour qu’’il y en ait pour tout le monde! Avant cela il y avait eu une attente d’’une heure (en partie sous la pluie…) au départ car les navettes n’’arrivaient pas à Lardier et un départ par vague n’’avait pas été envisagé.

Tout cela a été une belle et rude expérience qui n’’a pas entamé mon envie de courir en montagne et de suivre les entraînements avec vous.

mais tout d’abord un peu de repos!

Bernard