Accueil » actualités, les photos

Des feux de la Saint Jean encore confinés

30 juin 2021 vu 372 fois Pas de commentaire

lien vers l’album

en ce début d’été 2021 et avec le déconfinement bien avancé plus un environnement épidémiologique favorable les feux de la St jean avaient été prévus comme avant la Covid dans nos deux communes , à Aix en premier le 23 Venelles ensuite le 24.

Au final la mairie d’Aix a annulé cette manifestation dans la présentation habituelle mais laissait la possibilité aux d’une organisation restreinte en privé. Pas d’acheminement de la flamme depuis Puyricard avec le Speedy, pas de procession aux flambeaux en ville et pas de bucher ni les festivités sur la place des Allées Provençales.

Le Farandoulaire Sestian, avec ténacité et l’accord du diocèse a organisé l’événement dans l’enceinte du cloître de l’Oblat au haut du cours Mirabeau . La tradition pouvait alors reprendre après une année d’interruption. La cérémonie, était annoncée se tenir « en petit comité » auquel une délégation du Speedy était conviée en tant que partenaire de longue date et actif majeur de ces feux .

Nous nous attendions donc à un déploiement restreint des festivités, pouvant durer une bonne heure. Arrivés un peu avant 20h pour les derniers préparatifs, nous quatre du club, alias René, Abbès, Michel et moi, avons donc découvert le lieu et la cour en particulier, charmante et paisible entre ces hauts murs monastiques avec lesquels semblaient jouer de nombreux martinets dans une lumière adoucie par le jour déclinant.

Hors les murs du cloitre, la ville au haut du cours Mirabeau était d’ailleurs plutôt tranquille en ce début de soirée du milieu de la semaine, même si les terrasses connaissaient à nouveau bonne fréquentation procurant une agréable sensation de vie retrouvée.

Dans la cour, tout au plus une quarantaine d’invités, peut-être famille ou amis du Farandoulaire ou des musiciens de l’harmonie Aixoise plus quelques personnalités locales.

Au vu de ce que l’on nous a annoncé nous avons vite compris que nous aurions droit à une version certes restreinte en fréquentation et espace mais pas sur le contenu.

l’ouverture dynamique en musique sur des rythmes de marche, mazurka, et même cha-cha et charleston a donné le ton avant de céder le pas aux premières danses du folklore Provençal puis aux lectures ou allocutions faites à la bien aimée Provence et à la tradition Chrétienne et Occitane des feux.

Retour aux danses traditionnelles puis à l’homélie du nouveau prêtre, le jour cédant sa place, ordre fut alors donné de passer à la ronde des flambeaux autour de la fontaine centrale, c’est là que nous avons fait les marionnettes car, torches allumées, nous avons fait 3 petits tours seulement, pour ensuite enflammer le mini bûcher où tous nos voeux, tradition oblige, sont partis en fumée.J’espère que les miens seront bien exhaussés, ils sont très importants! :))

S’en suivit la grande farandole et la Coup Santo qui donna place au récital final de l’harmonie

Avec tout ça il était 22h bon poids et comme le Farandoulaire était allé au bout de sa démarche les tables furent garnies pour une petite collation pizza ( c’est moins occitan mais très excitant quand la faim mêlée de gourmandise s’invite elle aussi!) et boissons dont du jus de raisin « provençal » travaillé aux nobles ferments pour ravir nos papilles de bons vivants!

Et c’est comme ça que les 4 compères quittèrent les lieux sur le coup des 23 heures, car il y faisait bon dans cette cour à l’ambiance festive un tantinet intimiste, c’était parfait!

Grand merci aux organisateurs, le Farandoulaire Sestian qui fut parfait et a parfaitement géré, aux intervenants dont le prêtre, porteurs de messages de fraternité, et aux musiciens de l’harmonie qui nous ont soufflé ce brin de fête de la musique, version orchestrale, s’accordant si bien avec l’été fêté à la Saint-Jean. À René aussi qui nous a incité à nous y rendre.

Le plaisir sera grand de les retrouver tous au prochain été, dont les Speedyens en grand nombre !

A très vite pour d’autres aventures Speedyennes

Christian

lien vers l’album