Accueil » actualités, les photos

Trek en Equateur_les mots de Nacera et d’Alex (Corlet)

14 novembre 2018 vu 1 004 fois Pas de commentaire

lien vers l’album

et un retour sur les petites nouvelles d’un grand Trek- de René

Le mot de Nacera

Pour l’équateur

Quelle aventure extraordinaire !!!

Aventure physique et sportive
Aventure humaine immergée dans une autre culture, autre civilisation, un autre monde magique et pourtant bien réel
Immergée 24h sur 24h entre collègues devenus amis….
Cette expérience m’a permis d’être connectée surtout à moi même et à cette nature à la fois immense et si près de moi….
Un dépassement de Soi pour Soi et une très belle aventure pleine de joie et de plaisir

    Nacera                       

et celui d’Alexandre

Nous on a la baraka !
L’équateur c’est des hauts sommets à gravir qui font tourner la tête mais avant tout, une aventure humaine pour nous les 6 élus.
Nathalie déesse des montagnes, son rire son charme dès le petit matin qui nous a guidés sur les plus hauts sommets, et de bus en taxis.

et là je crie : Quitoquitoquito…. etc, (les 6 comprendrons).
Nacera, notre déesse du shiatsu, qui a équilibré les corps de notre groupe pendant ce voyage. Envoyée du ciel au bon moment, elle bouscule les pensées, remets nos âmes et nos corps en état.
René notre chef de clan prêt à tout tenter, oui, même la traite des vaches entre 2 sommets (5200 mètres tout de même). Essayez vous verrez…quels efforts! Bravo et merci René tu es un modèle sportif et humain.
Marie, déesse de l’anglais, ouf ça sert une personne instruite, ça rend aussi fainéant: nous on délègue…
Pascale, déesse de l’approvisionnement, son humour bout en train qui permet de faire passer les difficultés.
Et oui il y a quelques difficultés tout de même, un réveil à 4 heures du matin après 7h de décalage horaire et une omelette à 4h30 faut l’avaler! Et Nathalie qui dit  » on finit son assiette « , et on l’a finie !
C’est aussi et surtout un pays où les gens sont tout sourire même si les dents leurs manquent. C’est des habits de couleurs. Des gens qui vendent ce qu’ils peuvent pour survivre. C’est un pays sans touristes, c’est l’endroit où vous devez aller.

              Et si vous descendez voir les tortues à Puerto  Lopez, demandez Luis: dites « CBO, on est des CBO »! et passez lui mon bonjour.


Mon corps a été rapatrié sur le continent, mon cœur est encore en équateur.

             Alexandre 

                                 lien vers l’album