Accueil » les courses, les photos

Les Lavandes, par Delphine et Sophie, et plein de photographes…..

6 juillet 2017 vu 1 673 fois Pas de commentaire

Il est 6h45 quand on se retrouve à Venelles dimanche, se demandant tous ce qu’on fait là au lieu d’être sous la couette !!

Delphine en grande forme

 Mais ça valait le coup pour ce Trail des Lavandes : endroit magnifique, beau temps avec un petit air pour ne pas succomber dans les montées. Et quelles montées !!

Le Speedy forme l’essentiel des coureurs (ou presque !).

Tout le monde (les 12kms et les 22kms qui ne sont en fait que 21kms, ouf !) part en même temps sur le même trajet pendant quelques kms (5 il me semble).

Ca descend raide d’abord, ce qui promet de belles côtes ! Nous traversons champs de blé, lavandes, le Ventoux est au loin, on aperçoit le coureur devant soi qui est assez loin. Plus le temps passe, plus la difficulté est présente et plus le groupe s’étire… L’itinéraire est bien indiqué, aucune inquiétude de se perdre !

Dernier ravito avant de rattraper le parcours du 12 et d’attaquer la belle montée que je ferai pour ma part en marchant ! Tiens voilà Christiane, notre photographe, ça sent bon l’écurie !  Allez un dernier coup de guiboles pendant 2kms : et voilà mes 1ers 21kms de Trail … sont derrière.

2heures13, splendides. Marie-Christine et Sophie m’attendent, les gambettes dans le lavoir : que c’est bon même si c’est froid.

 Remise des prix à la bonne franquette. Nous attendons avec impatience Sonia et Christelle mais elles arrivent bien, saines et sauves !

Déjeuner barbecue à l’ombre de l’arbre de la place. Merveilleuse sortie à refaire l’année prochaine avec un grand plaisir…

Delphine

Les photos

Le Speedy en toute intimité au Trail des Lavandes

 « Nous arrivâmes 19 et par un prompt renfort nous nous vîmes 84 en arrivant sur la ligne de départ. »

Sophie et Marie Christine, le bonheur est dans le Trail

Ce dimanche 2 juillet à Entrevennes, les couleurs du Speedy ne pouvaient mieux se fondre dans le décor. Avec 1/4 de speedyens sur l’ensemble des participants, le tee-shirt violet dominait, assorti aux champs de lavandes.

Au départ, ambiance familiale. Les pronostics vont bon train. Michel me lance « je vais essayer de te suivre » comme à la Foulée venelloise où il a fait toute sa course devant moi ! C’est parti. Et bien entendu je me retrouve vite derrière lui et Marie-Christine qui gambade comme une gazelle.

 Des kilomètres de chemins de terre vallonnés sans difficulté autant dire que c’est roulant.  Premier ravito et hop les « sprinters » quittent les « fondeurs » les laissant à une certaine solitude au milieu des champs parfumés. Pourvu que je ne me perde pas. Mais non le balisage est parfait et je retrouve Abbés. Un nouveau ravito. Il fait chaud mais le vent nous rafraîchit. Un virage, une montée, encore un beau panorama et j’aperçois enfin Michel et Marie. Je me motive, j’en rattrape un, mais les jolies jambes féminines m’échappent encore. Obligée d’accélérer ! Après le dernier arrêt au stand, ha c’est dur, ça remonte, Eric m’avait prévenue, mais je m’accroche hé hé. Et zou Marie me voilà pour un beau finish ensemble !

 À l’arrivée, c’est la bonne humeur de tous et le lavoir qui nous attendent puis les podiums avec les produits locaux et le barbecue spécialement organisé pour les « petits hommes violets ». On aurait dit que le village était privatisé pour le Speedy.

Bref, c’était un beau dimanche à la campagne.

Sophie