Accueil » les courses, les photos

La Ronde des Matous, par bibi et Christiane

4 juillet 2017 vu 1 391 fois Pas de commentaire

Les photos

Bis-répétita, ou l’on prend les mêmes et on recommence: Chris aux photos et bibi à la page blanche!

Album confectionné et mis en ligne par Alain!

 

 

La Ronde des Matous, une fois de plus nous a gratifié du charme des petites villes de la campagne provençale profonde! La bonhomie d’une course presque intimiste avec ses 300 coureurs bien répartis sur chaque distance, l’entre-soi convivial des coureurs du coin en somme!  Départ et arrivée sur une petite avenue au centre du village, à l’ombre estivale d’une bordée de platanes,  et à quelques mètres une grande cour elle aussi bien protégée du soleil où l’on se rafraichira à l’arrivée avant le buffet et les podiums à la tombée du jour.

Les joueurs de pétanque n’étaient pas loin…. quelques tables rondes et un petit Bardouin bien frais en attendant le départ et c’eut été parfait, parfait!

Nous avons couru avec une grosse brise, un peu Mistralet un peu Vent d’Ouest, qui a tenu le thermomètre dans le raisonnable et nous a bien ventilés durant toute la course, ça change des chaleurs qui d’ordinaire étouffent la course, et surtout les coureurs!

Sur une bonne partie des parcours les zones ombragées en lisière de bois sont nombreuses, bien réparties et là avec le vent c’était un régal de rafraîchissement. Les organisateurs habitués à gérer la grosse chaleur avaient placé pas mal de zones de ravitaillement et d’épongeage et un puissant brumisateur complétait le dispositif… je l’aurais bien vu au kilomètre 6 celui-là !
Tout était réuni pour éviter le coup de chaud et ne penser qu’à sa course! Sur ces petites routes en pleine campagne, entourés de paysages variés, s’offre à tout moment du circuit une vision sur les coureurs  devant à quelque distance.  A aucun moment la lassitude d’une longue ligne droite n’est venue troubler mes sensations de course l’écoute de ma foulée et c’est seulement vers la fin après avoir peut-être présumé de ma capacité à tenir le coup en allongeant encore dans les légères descentes du retour que j’ai pioché sur les derniers 700 mètres, juste là ou manquait un ultime coup de brumisateur.

Nos deux jeunes Speedyennes du jour, Géraldine et Guylaine ont trouvé cette course très plaisante,

roulante et jamais lassante,

elles étaient enchantées,

et si Guylaine avait pu rester

elle aurait doublement apprécié

recevoir  les applaudissements du groupe pour son podium (le second car son premier fut à Fuveau)!

Elle est belle cette course, même entièrement sur route, nous y étions quinze,  à nous le challenge du nombre et ça mériterait que l’on soit encore plus nombreux (sauf s’il fait trop chaud 😉)

en attendant la prochaine!

Christian