Accueil » les courses, les photos

Collobrières par Julien B

11 juin 2017 vu 864 fois Pas de commentaire
Voilà maintenant une semaine qu’a eu lieu le Trail des Maures à Collobrières dans le Var et mes mollets s’en souviennent encore. Le 4 juin étaient donc proposés 3 parcours dessinés dans la forêt varoise auxquels ont pris part certains coureurs du Speedy. Un 12km avec 600m d+, un 21km avec 1200 d+, ainsi qu’un 45km.
Sur le 12, 2 représentants avec la madré (Christel) et le photographe officiel Alain.
Sur le 21 on retrouvait Marie-Christine, Julien (Fougeras), le couple Arquier et moi-même.
Le beau temps était au rendez-vous accompagné d’une chaleur accablante. Les organisateurs avaient prévu le coup avec des départs programmés tôt dans la matinée, mais cela n’a pas empêché d’atteindre les 26 degrés à 8h30 !!
Nous voilà donc lancés au triple galop (référence à la cavalière ouvreuse) dans les rue de Collobrières. Le ton est donné au bout d’un kilomètre avec une pente aux alentours des 15%.
Rapidement je vois la tête de la course s’envoler mais mon objectif de top 10 au scratch est toujours atteignable. Il faut dire que les 10 derniers kilomètres ne font pas de cadeaux avec une ascension majeure et un petit raidard placé à 2km de l’arrivée.
La température monte de plus en plus et l’air frais se fait très rare. J’attaque la descente technique en 8e position. Les jambes cuisent les pieds bouillonnent, le final va être rock’n roll !! Heureusement je rattrape les coureurs du 12km, ça fait du bien au moral. Au moment de basculer dans la descente vers l’arrivée rien ne va plus, le paysage tangue, il fait 30 degrés mais j’ai froid, les gels ne suffisent plus il faut serrer les dents.
La dizaine de marches menant à l’arrivée brûle mes dernières forces.
Et là, soudain, devant moi le graal, resplendissant et lumineux. Le comptoir de bière à la châtaigne me tend les bras point final de ce Trail provençal. La charmante serveuse compatie en me servant une pression que je gobe aussitôt. Les couleurs me reviennent, bonne nouvelle c’est l’heure de passer à table à l’ombre des châtaigniers.
Bravo à tous les speedyens présents ce jour-là et bravo aux organisateurs pour le magnifique parcours.
Julien B
Lien vers l’album photos