Accueil » les courses, les photos

Ventabren par Christian

29 mai 2017 vu 997 fois Pas de commentaire

Lien vers l’album photos

J’avais fait plusieurs éditions de la Roquefavour, l’originale, la mythique, où l’on dévalait le village par quelques rues dont une bien pentue pour rejoindre la vallée de l’Arc, passer ensuite sous l’aqueduc à la fraicheur bienveillante de ce paisible cours d’eau ombragé, apprécier les notes New Orleans du Jazz-band qui nous encourageait avant de quitter le macadam pour la moulinette du retour avec ses montées en DFCI côté sud, très éprouvantes, avant enfin de retrouver la route d’en haut et la descente de l’arrivée au village.

Mythique cette course, de 12 ou 13 bornes, mythiques aussi  les Tshirts coton sans manches et col V, avec le nom de l’épreuve discrètement brodé, de beige clair à légèrement plus appuyé selon l’édition! Des Tshirt d’été à porter cool en ville sans se sentir homme sandwich! Des comme n’en fait plus, des “avant c’était mieux“ quoi!

Depuis, le parcours remodelé est plus nature surtout pour la Roquefavourette ajoutée récemment qui se déroule uniquement sur le plateau, donc avec un dénivelé “pas méchant“ et si peu de goudron! rien que de la nature, et la piste en “tartan“  du stade pour finir: parfait!

Justement un 7,5 km, c’était ce que je voulais après mes petits 5 km de début d’année et après cette  Bouclette de Cabriès où j’avais galéré gros sur 6km. Très bonne occasion  d’espérer mieux faire, malgré la chaleur.

J’ai donc découvert un parcours sympa, très ouvert sur cette partie faiblement boisée, qui part en descente douce, panoramas assurés mais l’esprit n’est quand même pas au tourisme!… un terrain plutôt facile jusqu’à la fin du 3ème km en épingle où le parcours va remonter en de longues côtes ponctuées par  deux épisodes de re-descente  et un court raidillon à passer au train en attendant de retrouver du plus roulant mais toujours en montée jusqu’au stade. Un circuit que j’ai l’impression d’avoir somme toute bien appréhendé avec en particulier une première partie d’échauffement facile où il fallait éviter le piège de partir trop fort sans garder de la fraicheur pour les 4km de montée, que j’ai menés au train. Ce qui m’a permis de retrouver Danielle, partie trop rapidement pour ne pas souffrir ensuite, et après un bref moment de course ensemble je suis finalement passé devant dans la dernière phase de montée.

Il me reste la satisfaction d’avoir bien géré ce petit run, sans pavoiser car le chrono reste fort modeste, simplement je n’ai pas galéré ni souffert de la chaleur. Une impression de bonne forme et récup rapide, toutes  sensations que je ne connaissais plus depuis quelques temps!

Et cette Roquefavour, même sans ses Tshirts, et sans son aqueduc, propose toujours un beau parcours, un superbe espace d’échauffement et de récup dans l’immense pinède, des parkings, un bon accueil et un excellent buffet d’arrivée, avec fontaine à bière et sandwiches au saumon, du salé du sucré, etc etc!

Alors comme vous l’avez vu sur l’album malgré un 12km où nos gars ont souffert, à la fin il ne restait plus que de la bonne humeur, tous prêts pour la prochaine!

En attendant d’autres bonnes sensation…

Bye amis lecteurs

Christian