Accueil » les courses, les photos

Trail Urbain de Rousset, par Sophie et René

4 avril 2017 vu 679 fois Pas de commentaire
« Rousset Trail urbain : et toi tu fais combien ?
En plus de conjuguer terre et bitume, le RTU a cette bizarrerie de laisser le coureur choisir sa distance pendant l’épreuve ! Aléa pour certains, dilemme pour d’autres, stratégie ou détermination… Éternelle indécise, je n’avais pas tranché sur la ligne de départ, malgré une enquête minutieuse menée auprès de mes congénères.
Au diable la pluie tenace, je ne suis pas une poule mouillée. Cependant, rapidement, les mares éphémères et toboggans de boue, m’ont rappelée que je n’étais pas un cochon non plus. Retour à la prudence. Un 5km donc, avec beaucoup de plaisir, car l’ambiance et l’organisation étaient au top ! Merci aux AIL de Rousset pour ce petit goût de Mudday qui a offert à tous de belles cascades pour se badigeonner. Tenue boueuse assurée. »
Sophie
Rousset Trail Urbain
Sale temps en ce début de 1er avril et ce n’était pas une blague !!, cela se confirmera sur la ligne de départ de ce 2ème Rousset Trail Urbain sous la pluie, avec quelques 170 coureurs déterminés à en découdre dont 13 speedyens.
Après une demie heure la pluie cesse mais le terrain reste trempé, et surtout boueux, et c’est là qu’il faut se décider au 5ème km, soit arrêter sur le petit parcours ou continuer ; nous ne serons que 4, dont Caroline, pour affronter les divers toboggans avec bains de boue assurés et les montées où thyms et romarins sont nos meilleurs alliés pour s’accrocher (Bonne préparation pour un Mudday ! )
Après 1h30 d’efforts pour 11 km et 7,2 km/h le portique d’arrivée apparait.. J
Quant au parcours, après tous les efforts 5 de nos filles (voir les classements) ne déméritent pas, mais seuls les 1er et 1ère de chaque catégorie seront récompensés avec, pour le speedy, Sophie Boisson 1er M1 sur le 5 km et, sur le 11kms Eric Pineau 1er M2 et Bibi 1er M4,
Qu’en sera- t- il le lendemain avec un 36 et un 58 km et de fort dénivelé où deux speedyens doivent participer !
 Nous apprendrons que les organisateurs ont joués la sagesse en n’organisant que le départ du 36 km
Félicitations à tous nos participants.
Course à faire, mais sous d’autres cieux plus cléments.
René

Lien vers l’album