Accueil » actualités, les photos

Week-end Raquettes, janvier 2016, par Nicolas

26 janvier 2016 vu 1 678 fois Pas de commentaire

Un petit compte-rendu de notre incontournable week-end raquettes.

René m’a demandé d’écrire quelque chose :

La montagne était blanche 
La neige faisait un tapis
Et nous suivions par ce beau dimanche
Nathalie

Destination 2016 Les Gourmiers un hameau situé juste après Réallon aux portes de parc des Ecrins.

C’est là que nous avons chaussés les raquettes pour un premier run d’une dizaine de kilomètres et 600 m de dénivelé positif. Une nouveauté 2016, la tranche d’âge a été élargie, soit de 7 à 77 ans comme le journal de Mickey et nous avons même toléré des extérieurs.

Je pensais ne pas pouvoir me rouler dans tant de poudre blanche naturelle cet hiver, quel bonheur !

Départ en forêt plutôt raide, les extérieurs souffrent. Cela se voit qu’ils ne font pas la PPG tous les mercredis soir. Jean-Claude bien que brièvement blessé aux adducteurs s’échappe loin devant. Du coup, les autres peuvent profiter d’Evelyne sans risque de représailles de sa part…

Nous finissons par quitter la forêt de bouleaux pour découvrir à perte de vue le manteau blanc immaculé s’étirant jusqu’aux cimes. On mange en plein soleil sur une bosse toute blanche avant de se diriger vers un col surplombant Serre-Ponçon. Il a fallu ruser pour entraîner quelques-uns jusqu’en haut mais tout le monde est là. En se retournant, on mesure l’effort fait, la vallée est bien loin.

Il ne faut pas tarder à rejoindre le gîte où trois chambres ont été réservées, une de 2 et deux de 6. La chambre nuptiale est prise par Evelyne et Jean-Claude parce que c’est presque leur anniversaire ce soir. D’ailleurs, on a savouré un délicieux champagne à leur santé, qu’Evelyne avait amené pour l’occasion.

Je passe sur la séance traditionnelle d’étirements et de massages prodigués par Nathalie pour m’arrêter sur la balade nocturne. Après le repas, Nathalie nous entraîne dans une séance de salutations à la Lune, car ce soir elle est complètement pleine (pas comme nous qui sommes des sportifs). Bref, toute l’équipe fait des mouvements et des figures acrobatiques face à notre satellite et surtout ça rigole bien (voir photos). C’est à 22 h 30 que l’on va se coucher, pour être en forme le lendemain matin.

Vers 9 heures on repart à bloc vers un autre sommet et l’on commence par éliminer les plus faibles qui doivent faire demi-tour. Aujourd’hui nous irons encore plus haut.

On aperçoit bientôt au-dessus de nous quelques malheureux skieurs qui n’ont pas assez d’argent pour se payer un forfait et qui sont obligés de monter tout à pied pour s’offrir une descente. Il est midi quand nous arrivons au sommet pour un bon pique-nique en plein soleil.

Vers 13 heures, on entame le retour mi-raquettes, mi-fesses. René se débrouille mieux en fesses qu’en raquettes ! Deux heures après c’est fini , retour maison…. Le meilleur week-end raquettes de ma vie !

Nicolas Schmidt

Lien vers l’album

Week-end Raquettes janvier 2016