Accueil » actualités, les courses

mots et récits sur le Trail Nocturne de Corbières_ René- Pino-JulienFou-AlainMary

27 juillet 2015 vu 1 089 fois Pas de commentaire

Celui de René:
Félicitations pour vos prestations sur ce trail nocturne, dont je n’ai eu que de bons échos.
j’espère que vous vous êtes bien amusés dans ce coté particulier de notre sport!!
A très bientôt pour de prochaines aventures
René



Celui d’Eric…

Coucou trail de Corbières…
Super groupe du Speedy…
Le parcours très sympa mais faut partir à bloc…les 2 premiers kms puis c’est « queu le le »…Pendant 3 kms…. Le reste ça passe nickel avec raidillon final bien pentu…
Vraiment bien cette nocturne… avec 3 podiums pour les bleus lavandes…
Venez y les Speediens… faut faire 1er au challenge du nombres…
Amitiés,
Pino



Celui de Julien…

Un soir d’été où les lucioles ont brillé!
L’été est propice à la plage pour certains, la lecture ou la pétanque pour d’autres, mais pour quelques irréductibles quoi de mieux qu’un petit footing chaleureux à la frontale, histoire de se dégourdir les jambes encore un peu… 😉
C’est ainsi qu’une douzaine d’entre nous avec enfants, couples et amis de speedyens se sont engagés sur le trail de Corbières (une première personnellement).
J’en ai souvent entendu parlé, en bien, et je n’ai pas été déçu!
RDV pris sur le parking de la gendarmerie pour certains, à Puyricard pour d’autres et nous voila sur place au milieu des vignes et sous une chaleur relativement supportable (on s’habitue). Le parcours passe de 12.6 à 13 puis finalement ce sera 14Km à avaler, l’organisation ayant légèrement changé le parcours pour un tracé soi-disant plus roulant (hum).
Environ 300 coureurs au départ dans une sympathique ambiance après réglage de sa frontale (ou ses frontales, n’est-ce pas Véro?!) et une première belle côte met tout le monde au parfum! Les quelques bavardages cessent et c’est une longue procession de lucioles qui s’éclairent peu à peu dans les collines. Je me retourne de temps en temps, c’est vraiment magnifique!! Le parcours vaut le détour: très varié, des mini côtes, du replat, des descentes, des zones sableuses, pierreuses, des ruissellements. Perso, je me suis vraiment régalé.
Les ravitos arrivent à point nommé sur le parcours. Et le final au village est trompeur: tout le monde s’attendait à un beau dernier kilomètre de descente, que neni!
Je franchis la ligne en sprint avec quelques concurrents: Ay caramba! On ne double pas un speedyen sur la ligne!
Tous nos speedyens regagnent la ligne d’arrivée sans encombre et ravis de cette sortie nocturne. Julien (le fils de Christel Brunet) nous gratifie d’une superbe 7e place au scratch!! Et 1er junior. Sylvie Delattre 1ère V2!
Nous sommes allés fêter cela autour d’un très bon poulet basquaise servi par l’organisation. Une soirée vraiment sympa, déjà notée dans les agendas pour l’année prochaine!
Julien Fougeras


Celui d’Alain Mary…
C’est un peu sur un coup de tête que je me suis lancé dans ce trail qui pour moi était une « terra incognito », sans trop réfléchir, c’est souvent la méthode la plus efficace.
Je constatais avec plaisir qu’une bonne dizaine de « speediens » avaient fait la même démarche.
Tout cela était bien sympa mais il fallait quand même préparer un peu la chose . Heureusement, quelques sorties commando du mercredi à  Venelles avec jean-claude me permirent de maintenir, laborieusement, mon rythme de 2 sorties hebdomadaires.
En période de canicule difficile de faire vraiment plus..Mais cela reste insuffisant, et j’allais m’en rendre compte plus tard !
Le jour j nous prenons le départ dans une voiture de Puyricardiens. Le couple prabel est au volant. Malgré les risques inconsidérés sur les horaires nous sommes largement dans les temps (je balance : René, on est parti une heure aprés ta recommandation..!).
Le reste de la troupe nous attend avec Eric promu président par intérim pour l’occasion, l’ambiance est décontractée, rythmée par les vannes d’Eric.
Enfin, le départ.
Je me retrouve très vite derrière les autres mais ce n’est pas l’essentiel pour moi . Le but étant de finir je m’efforce de partir lentement et de bien regarder ou je mets les pieds .
La montée de 4km se passe plutôt bien, je suis tout de même pas mécontent de voir arriver le 1er ravito où tous ceux que j’avais laborieusement doublés dans la montée…me repassent tranquillement.
C’est pas grave je me laisse aller avec bonheur dans la descente à  la poursuite du serpent lumineux qui me précède . C’est magnifique !
Je retrouve par hasard la très virevoltante Anne-Laure dans le noir, sa frontale quasi en fin de vie,  attention à la chute…
C’est donc en duo que nous finissons ce trail en fêtant chaque km qui passe par un cri d’encouragement, car je commence a en avoir sacrément besoin a partir du 8 ème, dans une cote qui se cachait derrière un ruisseau.
Je passe sur mes lamentables derniers kms, merci Anne-Laure pour le soutien, mais nous finissons par franchir la ligne d’arrivée!
Yes
Je retiendrai de cette course une super ambiance et ce silence très particulier dans la nuit .
Bref, à quand la prochaine ?
Alain


Et celui de Nicolas Schmidt:
Cet été, un groupe du Speedy et quelques guest-stars c’étaient donné rendez-vous pour une virée nocturne. Deux tiers de compétitrices pour un tiers de gars, la soirée s’annonçait bien ! Mais il ne s’agissait pas d’aller en discothèque mais de se rendre à Corbières pour participer au 7ème trail nocturne. Nous nous retrouvâmes dans un premier temps à Venelles pour organiser le co-voiturage. La bonne surprise fut de retrouver Sylvie absente depuis quelques temps des épreuves internationales. Je charge dans ma voiture en plus du couple « Pineau », Violaine et Anne-Laure très motivées. Deux autres voitures font la route avec Christel et son fils, Véro et son mari, Céline, Delphine, Julien, Jean-Louis et Alain. Nous voilà à pied d’œuvre aux environs de 20 h 30 pour organiser votre stratégie de course. Quatorze kilomètres de collines à parcourir, René avait dit que cela serait roulant et facile. On s’élance donc sereins au milieu de 300 autres coureurs au coup de sifflet donné à 21 h 30. On s’essaye de former un peloton violet mais le groupe s’éparpille lors du premier kilomètre à plat faisant le tour du village. Je vois Jean-Louis et Véro lancer la première attaque alors qu’Éric fait des allers-retours autour de nous pour retrouver sa chérie. Julien et le fils de Christel, le mari de Véro nous ont déjà faussé compagnie. Je reste un peu avec Violaine et Anne-Laure puis je pars aux trousses de Véro et Jean-Louis. Le dénivelé positif est concentré sur les 5 premiers kilomètres. Rapidement on se retrouve en file indienne sur un single, j’ai pu faire le contact avec Véro et Jean-Louis ne doit pas être très loin mais isolé. En prenant des relais avec Véro et grâce à Eric qui est parfois arrêté au bord du sentier pour nous encourager on réussit à retrouver Jean-Louis puis on le dépasse. A 22 heures la nuit est bien en place et on doit allumer nos frontales. A partir de ce moment le peloton est plus étiré. Je vois plus loin les lampes des premiers et je me dis que je ne suis pas en tête. Les kilomètres défilent et les coureurs du speedy aussi. Je suis toujours avec Véro. Sylvie et Delphine finissent pas nous rejoindre et nous distancer (elles doivent être dopées…). Bref, après c’est plutôt plat et on guette les panneaux indiquant le kilométrage parcouru et les lumières du village. Véro est plus rapide en descente et sur plat, je refais un peu mon retard en montée. Voilà le panneau du kilomètre 13, on doit être proche…. La fin est une descente technique. On entend au loin dans la nuit des encouragements personnalisés en provenance d’Éric. Enfin l’arrivée, je finis quatrième fille derrière Sylvie, Delphine et Véro en 1 h 32 minutes. Le reste du groupe arrive aussi. Les filles rassurent par SMS leurs maris respectifs. Tout le monde est ravi. Il s’en suit le repas avec la remise des prix. Trois montées sur le podium avec :


  • Le fils de Christel (7ieme au scratch et premier jeune)
  • Sylvie première V2
  • le club second au challenge du nombre.

Retour vers 1 heures du matin à Venelles… Soirée bien cool quoi.

Nicolas

Trail Nocturne de Corbières & trail de la Cheronne