Accueil » actualités, les courses

Le Marathon de René

23 mars 2013 vu 658 fois Pas de commentaire

C’est un marathon où l’histoire du début de notre ère est plus que présente. Impressionnants ces vestiges romains que l’on pourra croiser tout au long de l’épreuve, dommage que pendant des siècles ils soient restés à l’abandon,  enfin heureusement,  il reste encore de très beaux monuments.

Le départ  se fera sous un temps clément en ce dimanche matin 17 mars alors que la pluie était annoncée, en fait elle  arrivera seulement en milieu d’après-midi.

Heureusement, l’élection du Pape a été rapide sinon nous aurions pris le départ vers les 14h et le déroulé du marathon en aurait été bien différent! Cependant un changement reste notable: le circuit évitera l’approche de la Place St Pierre ce qui nous fera affronter un peu plus de pavés.

15OOO coureurs annoncés et seulement 10665 classés!… Les incertitudes et l’agitation autour du conclave auront intimidé bon nombre de coureurs!

Il faut dire aussi que ce marathon n’est pas si facile que cela, entre pavés souvent déformés sur le milieu de la chaussée sur les 3/4 du parcours et du dénivelé par endroits,
il n’en fallait  pas plus pour que les moins préparés trébuchent!

Pour ma part, avec le plan du grand Coach Dimitri et l’expérience de 31 marathons précédents, j’y suis allé les yeux fermés (avec tout de même sur ce genre d’épreuve
un petit pincement au coeur lorsque j’ai franchi la ligne du départ!! )
en suivant une allure bien établie  et régulière  pour éviter le « mur » du 30ème km,  ce qui m’a permis le petit plaisir d’une légère accélération sur les 2 derniers km (merci Coach, merci aussi aux tests VMA).

Heureusement que veille et avant-veille nous avions profité de la visite des monuments de la ville pour mieux les apprécier car le jour J, les yeux étaient plus tôt rivés sur le chrono aux passages de chaque km.

Très bonne ambiance, avec un public généreux d’encouragements sur les 3/4 du circuit,  très bonne organisation, d’autant plus que la veille au matin  rien  n’était installé et l’agitation était à son comble avec la Grand Messe du Pape François, le tournoi des 6 nations  Italie/Irlande et une manif politique!

Cela reste un marathon  très intéressant où il faut prévoir des jours supplémentaires pour  profiter pleinement car Rome est un immense musée.

René