Accueil » les courses, les photos

L’Ardéchois par Alain

1 mai 2018 vu 325 fois Pas de commentaire

Trail Ardéchois

Que dire du Trail, que des choses habituelles…alors parlons plutôt de ce week-end entre Speedyennes et Speedyens, presque improvisé…

En covoiturage avec Marie, Véro et Alex, nous sommes partis samedi après-midi rejoindre la haute Ardèche à Lamastre, où était notre gîte confortable. Tellement confortable que Véro qui devait dormir sous une yourte avec Séverine, Dimitri et Greg, a effectué un changement stratégique, mais ce ne fût pas le seul du week-end, afin de dormir au gîte…

Par contre, après avoir rejoint Dimitri et Greg à Désaigne pour récupérer nos dossards, pas de Séverine, qui est restée bloquée à Barcelone à cause d’une grève des contrôleurs aériens…  Grosse déception forcément, mais il y aura d’autres week-ends comme celui-ci, car c’était trop bien.

Arrivé à Désaigne donc, pas de Séverine, un dossard de libre, et tout le monde qui « motive » Véro pour courir sur le 36kms/1700D+, alors qu’elle avait prévu le 18kms/980D+, vue qu’elle avait déjà fait le 36kms de la Ste Victoire 3 semaines avant…Mais l’argument déterminant a été la pluie annoncée à partir de 14h le dimanche après-midi, alors que le 18kms démarrait à 14h30 !!!!

Et puis tout le groupe de 5 courait sur le 36kms donc, c’est fait, nous sommes 6 sur le 36kms

Après la visite de la yourte, très belle et bien agencée, on s’organisa un repas commun au gîte pour partager une belle soirée, démarrée par un petit apéro pré compétition…

Des réveils échelonnés, Alex et Alain à 5 heures pour petit déjeuner….,avant de se recoucher jusqu’à 6h15, heure à laquelle Véro et Marie se levaient..

Départ du gîte sous la pluie pour nous mettre dans l’ambiance…On retrouve Dimitri et Greg, petite préparation d’avant course ensemble, puis petit échauffement avant un départ humide, qui commence par un tour « gratuit » d’1 km dans le village avant le déclenchement du chrono…

Puis, la grande aventure d’un très beau Trail, varié, technique mais très « roulant » aussi, avec de beaux paysages, sous de belles lumières lorsque le soleil apparu jusqu’à la fin de la course où tout le monde arriva au bout, sauf Greg qui préféra nous offrir la bière plutôt que de continuer avec deux chevilles en vrac, coup sur coup…

A l’arrivée, on retrouva Jean-Louis et Brice qui venaient courir le 18kms sous le soleil de l’après-midi…

Alors, pendant qu’Alex goûtait aux joies de l’ostéo et des infirmières pour sa « grande » blessure à la main, suite à une chute, on partis prendre notre douche et, au retour, pour revenir manger le bœuf à la broche, plat local, bizarrement Véro était contente d’avoir couru le matin plutôt que l’après-midi, et pour cause..
A 14h30, heure de départ du 18kms, c’était des « chavanes d’eau », dixit Marie, qui s’abattaient sur les coureurs… Chez nous on dit « qu’il pleut comme vache qui pisse », c’est moins fun je vous l’accorde, mais le résultat est le même….

Et ce fût comme cela tout l’après-midi avec, quand même, un petit intermède… de grêle… !!! pour « agrémenter » cette course…Bravo à Brice et Jean-Louis pour leur pugnacité à faire cette course dantesque jusqu’au bout…

Pendant ce temps-là nous mangions au sec sous des chapiteaux bien appréciés avant de rentrer sous des trombes d’eau jusqu’après Avignon

Mais le plus Beau du week-end, ce fût cette Belle ambiance qui permet de courir léger et avec le sourire, car tu prends plaisir avant et après la course donc, pendant aussi…CQFD

Alain

Les photos