Accueil » actualités, les photos

Raquettes en Queyras , par Alice

10 mars 2022 vu 190 fois Pas de commentaire

A Aiguilles-Molines-St Véran les 5 et 6 mars 2022

lien vers l’album

La météo annonçait des chutes de neige pour tout le week end du 5 mars, le gîte initial était complet … mais le Quinze du Speedy, toujours prêt à braver le sort, était bien décidé à chausser une nouvelle fois les raquettes : bien lui en a pris, le week end fut magique, ensoleillé, joyeux, une parenthèse pimpante au grand air dans une actualité internationale sombre.

On vous raconte !

Le groupe : le Quinze du Speedy (Caroline, Cécile, Laurence, Delphine, Hélène, Muriel, Alice, Mylène, Nathalie, Axèle et Jérôme, René, Laurent, Divahar et Abbès) 

Guide : notre indispensable guide de moyenne montagne Nathalie 

Lieu : fin fond du Queyras (là où se trouvait encore un peu de neige dans cet hiver 2022 si peu blanc)

Samedi 5 mars : Col du Longet (Molines- en-Queyras) 

Départ de Venelles à 6:35, destination Guillestre (notre bar PMU préféré) pour y retrouver notre guide Nathalie. Après un petit arrêt café / thé, nous avons roulé jusqu’à Molines, et sommes partis directement, raquettes aux pieds, du parking du Pont de Lariane, au lieu-dit de Fontgillarde (2000 m), dans le vallon du Longet très boisé, direction le col du Longet (2700 m).

Le rythme du départ fut intense (les athlètes du Speedy étaient en forme !), dessinant assez vite deux groupes. La jonction fut cependant rétablie à midi et tout le monde se retrouva pour un pique-nique joyeux et gourmand (avec circulation intense de tablettes de chocolat) sous le col, avec, à l’horizon, le Pic de Rochebrune (3321 m). 

Après le déjeuner, nous sommes montés au col, pour découvrir, éblouis, le panorama, très montagnard, de toute beauté, sur le Pic Traversier et le Grand Queyras.

La descente fut rapide et animée, sous un grand ciel bleu ; à l’arrivée au Pont de Lariane, le torrent, pris dans glace bleue, miroitait au soleil. 

Bilan sportif : 12 kms, dénivelé positif : + 700 m.

Samedi soir : Nuit et festin à la P’tite auberge, à Aiguilles 

Nous avons dormi à Aiguilles, près de sa cascade de glace spectaculaire (même si, selon notre guide Nathalie, elle avait commencé à fondre, et pouvait être, au plus froid de l’hiver, plus impressionnante encore) dans un gîte très accueillant, où (soulagement !) nous avons eu de l’eau chaude.

La soirée fut bien arrosée. Elle commença doucement avec quelques bières (dont de la Cherry chouffe) et des tisanes (originales), avant un délicieux dîner. Au menu : une soupe maison de légumes (potimarron, orties, lentilles corail, patate douce, oignon), suivie d’oreilles d’âne (pour les végétariens) ou d’une tartiflette (pour les autres ; les velléités de régimes de certains ont été oubliées 😉 …) exquises.

Et pour parfaire le tout, nous avons terminé avec un crumble abricot maison accompagné d’une glace spéculos et de chantilly. La soirée se prolongea dans le petit salon, avec dégustation de tisanes et d’un assortiment de digestifs : génépi de René (grand prix du jury), hysope (Grand Prix de la grimace)) et re-génépi (pour faire disparaître les grimaces), et l’ambiance fut aux rires et aux bavardages. La soirée animée est passée si vite que nous n’avons pas eu le temps de sortir de Times’up apporté par Cécile (devenu pourtant un incontournable des Speedy raquettes). 

Il y a eu des rires, beaucoup, des projets (un Speedy marathon en 2023 ? Chiche !), des drames aussi (la carte du Queyras a attaqué Nathalie !), et des récits de courses.

Encart publicitaire : Les bienfaits de l’hysope : contre la toux et les infections pulmonaires, goût : proche de la javel (en théorie menthe sauvage) ; couleur : verdâtre, mousse. 

Dimanche 6 mars : St-Véran – Pic de Cascavelier (2556 m)

Quelle belle journée ! Féérique. Nous sommes partis de St Véran, du pont du Moulin, et sommes doucement montés en empruntant la piste forestière vers le Pic de Cascavelier (2556m).

La neige était moins abondante que la veille, mais le paysage (Pointe des Marcelettes, couloir de l’Automnière, …) encore plus grandiose.

Dopés par la tartiflette et les oreilles d’âne (ainsi que la grasse matinée : le petit déjeuner fut pris à 8:00 et non plus à 5:30 comme la veille), nous sommes arrivés sur la crête à midi (non sans avoir bravé quelques passages en glace ou herbeux selon les endroits), à temps pour pique niquer.

Le panorama à quasiment 360 degrés, était exceptionnel (Pic de Château-Renard 2989 m et son observatoire, St-Véran en contrebas, Pic de Caramantran 3025, Pic de Rochebrune 3321, …). Pour fêter cela, Divahar a sorti un cubi de rouge (AOC Aix) : tournée générale ! Nous avons admiré le paysage, pris maintes photos, écouté René parler de la Venelloise à venir. Personne n’avait envie de redescendre.

La descente pourtant fut très sympa ! Agrémentée de toboggans et de jolis passages proches du lit de la rivière bien enneigés.

Bilan sportif de la journée : 9 kms, dénivelé positif : + 600 m.

Pour terminer, un petit micro-trottoir effectué sur le parking avant le départ :

  • “En un mot, comment définiriez-vous le week end ?” :

“bienveillance“ (Jérôme), “convivial” (Muriel), “soleil” (Mylène, qui avait eu l’œil rivé sur la météo toute la semaine précédente et voyait la tempête de neige annoncée de travers), “joyeux” (Laurence), “hysope” (Divahar), “bosse” (nathalie 😉 ..), “belle neige” (Abbès), “attends je réfléchis” (Caroline), “sportif” (Cécile) ; “bouffée d’air frais” (Alice) 

  • “Quelques derniers commentaires pour la gazette du speedy ? ”

“Un bon groupe, de la belle neige, un beau soleil, pas trop froid, pas trop chaud” selon notre guide Nathalie, “une super équipe toujours au top, avec un super guide au top, super ambiance même si nous n’avons pas eu le temps de jouer au Times’up” ajoute René ;

“ j’ai beaucoup aimé la nourriture du gîte; bonne neige pour les raquettes, et belles randos; toboggans bien aussi” complète en souriant Axèle,

“magique, des étoiles plein les yeux, petite salle du gîte hyper sympa” embraya Hélène. Le mot de la fin est pour Delphine : “super soirée bien arrosée, hysope impérissable, à refaire”.

À bientôt !

Alice

lien vers l’album