Accueil » les courses

Purge de la Saint-Antoine à Meyreuil_ par Christian

21 juin 2016 vu 805 fois Pas de commentaire

Elle faisait 11km, ça grimpait bien pour atteindre le dôme du terril mais après: descente sympa puis les bords de l’Arc, segment plutôt agréable , et c’est ensuite que venait la purge, cette longue portion en plein soleil, en lacets et faux plat aux abords de la ville où je vivais l’ennui et la hate la plus totale de voir arriver les derniers mètres, qui ne venaient pas. Bref cette course malgré quelques portions dont j’ai de bons souvenirs perdait à chaque fois dans ses derniers km tout le plaisir que j’avais pu lui trouver sur le reste!

Au vu de ce souvenir je ne peux pas dire que ça m’enchantait et j’hésitais à m’y lancer  en fait, si vous ne le comprenez pas, moi si. Alors j’ai trouvé ma motivation: le parcours était nouveau!

Ramené à 10km au lieu de 11, exit la fin lancinante et surtout le retour sur le village se ferait en descente. tout comme on descendait vers l’Arc sans être monté sur le terril. J’aime bien les descentes, alors on verra, selon le vieil adage: qui ira verra!

Eh bien mon coco, j’ai pas été déçu! :

dès le début, ça commence mal: aux premiers hectomètres de l’échauffement pointe une petite douleur au fuseau du mollet gauche, assez présente pour savoir que prendre le départ impliquera de la surveiller de près! Il fait frais, c’est au moins ça et si je suis là, si j’ai signé en bas du chèque, c’est pas pour déclarer forfait: les des sont jetés je vais prendre le départ.

Départ donné, 1ère partie sur route, disons plat  et gros faux plat avant de redescendre et partir en nature en bord de l’arc, côté douleur je gère,  Lulu mon adversaire de toujours est une fois de plus là bas devant mais visible et rattrapable.

Km 5 je suis 30 m derrière lui et au 8ème comme envisagé je serai devant, sensations correctes et je ne force pas l’allure, pourtant  la douleur se ravive d’un coup presque, avec philosophie je revois ma foulée, économie économie. Premier coup de cul,  pas de risque, je marche, Lulu court, pas grave, au km 6 je le vois encore il est à moins de 100m, pas de panique ça le fera!

Mais voilà la vraie montée a commencé,  ça tire un peu, faut ralentir, la pente se fait plus forte. Un peu sous estimée cette montée en retour ! je pousse, ça tire. Je fatigue un peu,  faut en garder, je marche, et Lulu court. Je reprends en presque petite foulée mais bientôt c’est à nouveau la marche de récup, Lulu court toujours, imperturbable petite foulée quand je marche encore. Et ça durera 2 km comme ça sauf que mon pote Lulu cette fois je ne le vois plus!  faut se rendre à l’évidence je n’ai plus de jus, la batterie est à plat! Certes la douleur s’est installée mais ce n’est plus elle que je sens, je suis une simple bouteille d’eau plate, sans la moindre bulle. Orangina t’es où?  Quelle galère,  j’avance pas plus que sur l’ancien parcours, même en haut je vais marcher quelques secondes. décidément c’est bien un purge ce parcours!  Seule récompense, je  profite d’être plus près de lui pour le lui crier : St Antoine je te maudis! pas un parcours pour rattraper l’autre!

Evidemment, au 9ème la descente arrive enfin mais le but n’est plus d’en profiter, seulement d’éviter l’arrêt brutal.

2’30 que tu m’as mis Lulu, je digère mal quand même, tu aurais dû m’attendre! Promis , moi l’année prochaine à Bouc Bel Air je t’attendrai au 8ème! pas comme cette année …Promis!( croix de bois croix de fer…bla bla bla)

Décidément Meyreuil , c’est pas fait pour moi, Saint Antoine, c’est sûr, tu peux pas me saquer! je ne dois pas assez te prier, je crois que c’est ça la vraie raison!

Enfin quand même, impossible d’en rester là! Pour sûr 2017 sera une année de revanche! Saint Antoine je te… bon je ne vais pas tout lui dire ce sera la surprise !

Christian