Accueil » actualités, les entrainements

vraiment heureux de se retrouver, par Daniel

4 juin 2020 vu 540 fois Pas de commentaire

Quelle drôle de période, inimaginable il y a quelque temps encore, même si des fictions, littéraires, cinématographiques, etc, avaient imaginé de telles pandémies, sans oublier que d’autres virus ont aussi déjà été très actifs par le passé.

Les huit semaines de « tout le monde à la maison », sauf les professions indispensables à qui l’on ne sera jamais assez reconnaissants vu les risques qu’ils ont pris, pour eux et leur famille, certains l’ayant même payé au prix fort, sont maintenant derrière nous. 

Pour le domaine qui nous concerne, la course à pied, la reprise, au Speedy, n’a pas tardé, grâce à René, notre président, assisté d’Evelyne et Jean-Claude, nos coachs, dès le premier mercredi de « liberté ». Parfaitement organisé, comme d’habitude.

Les deux premières séances, avec celle du samedi suivant, ont eu pour cadre Venelles. Autant dire que nous étions tous heureux de nous retrouver. Le sport chez soi ou les sorties à un kilomètre autour du domicile, n’en parlons plus. A nous les grands espaces, tout en respectant les règles de nombre et de distance, car il faut rester extrêmement prudents et être bien conscients que le virus circule encore.


Le mercredi d’après, nous étions à Saint-Marc-Jaumegarde, grâce à Catherine et Laurence, qui nous ont fait découvrir un très bel endroit, avec des vues splendides. Du fractionné sous la houlette d’Evelyne et René, et aussi dix bons kilomètres au compteur, voire onze, non sans oublier un petit dénivelé. 

Mais c’était rien à côté du samedi d’après, à Peyrolles, où Jean-Claude, avec l’aide d’Evelyne, avait concocté une sortie… trail. Là, on a frôlé, ou même dépassé, les 300 mètres de dénivelé. Il nous a fallu plus de 50 minutes pour atteindre le haut de la crête.

Un grand merci au groupe de Jean-Claude, plus rapide, qui a été très patient pour attendre les « traînards ». Mais il faut bien reconnaître que les montées étaient sèches et les descentes, au retour, tout autant.

Heureusement, René avait prévu le rafraîchissement et quelques gourmandises à l’arrivée et nous avons pu en profiter pour échanger nos impressions.

Voilà, déjà quatre séances au compteur pour les plus souvent présents.

D’autre animations nous attendent, n’en doutons pas, car nos « encadrants » fourmillent de projets et… bravo à eux !

N’oublions pas aussi la Foulée Venelloise solidaire, inscription sur KMS, chacun enregistre son temps, marche, course, 3 km, 6 km. Et coup de chapeau à ceux du club qui ont déjà effectué des courses fictives depuis avril. 

Daniel

liens vers les deux albums concernés