Accueil » actualités, les courses

La saison est bien lancée_par Daniel

5 mars 2020 vu 590 fois Pas de commentaire

Un grand merci !

Je vous avais laissés fin janvier, peu avant la soirée Galette des Rois où, belle surprise, le club m’a fait le grand honneur de me récompenser. C’est vrai que j’essaye de participer à tous les événements lorsque c’est possible, Téléthon, Cross des Ecoles, Feux de la Saint-Jean, etc, mais c’est un tel plaisir. Quant aux courses, j’en ai fait beaucoup, 26 en un an apparemment pour plus de 300 km, mais ma « drogue » est là, à la prise de dossard, être au départ et surtout franchir la ligne d’arrivée, plus qu’aux entraînements, environ trois fois par semaine où je dois un peu me forcer pour y aller. Encore un grand merci. Je vais essayer de continuer.

En piste à Coudoux

Le premier dimanche de février, on pouvait courir à Rognes, sortie choisie par bon nombre de speedyens, ou Coudoux, que j’ai préféré, un peu parce que la distance est plus longue et que je ne l’avais pas refaite depuis 2017. Nous étions peut-être sept ou huit, plus Marie-Thé sur la marche. Nous avons pu partager nos impressions d’avant et après course principalement avec Carine, 3e au scratch, Michel, bien plus rapide que moi évidemment, et Maël, le local que j’accompagne souvent aux entraînements le mercredi et qui me précédait de 6 minutes. C’était mission accomplie pour tous.

Sous l’heure

 Le dimanche suivant, j’étais à Salon, seul speedyen, pour le Bel Air Salonais. Aller à Châteauneuf-les-Martigues ce jour-là m’aurait permis de revoir Jean-Marc et les deux Abbes, notamment, mais on ne peut pas être partout. Après le Challenge Maritima l’an passé, j’ai bien envie de découvrir maintenant le Challenge Terre de Mistral. On verra. L’intérêt principal de cette sortie pour moi était aussi un 10 km sur bitume tout plat et j’avais envie de passer pour la première fois sous l’heure sur cette distance. C’est réussi. 59’7″ à ma montre. 

21 km !

J’ai trois semi-marathons en vue durant ce premier semestre. La première date était ce 1er mars avec deux possibilités, Cannes ou La Grande-Motte.

J’ai opté pour le deuxième endroit et bien m’en a pris, celui de Cannes ayant été annulé, au grand désappointement de tous, dont ceux du club qui avaient prévu d’y aller. Fort de mon 10 km/h trois semaines avant, je me voyais peut-être faire 2h6′ en doublant la distance, où au moins approcher mon chrono de 2h13′, le meilleur sur semi.

Mais j’ai dû déchanter : 2h23′ en temps réel. Cela doit être dû au vent, un peu, ou à une préparation mal effectuée et un départ rapide, plus probablement. Pas grave, le principal étant de l’avoir terminé. Et avec Marie-Thé qui reprend la course progressivement, nous avons profité du soleil l’après-midi pour faire une longue marche sur la plage. Des kilomètres supplémentaires… Le prochain 21 km sera à Carces le 13 avril : Semi-Marathon du Centre-Var, autour du lac.