Accueil » actualités

Spéciale Rando à Ceillac

6 février 2020 vu 328 fois Pas de commentaire

Qui dit Ceillac et qui y était en 2019 dit alors:

Le petit Chalet

et son jacousi chaud-froid à la façon d’un met salé-sucré, comme un chutney sur un foie gras!

Je veux dire que l’eau y était délicieusement chaude, mais que les bulles d’air que viennent la brasser nous massaient avec une petite sensation d’à peine tiède par effet de différence de température. Anecdotique, n’empêchant pas le très agréable, les convives, au maxi des possibilités de l’installation, avaient occupé tout le bassin, y palabrant avec plaisir… et sans compter le temps qui passait. Il y eut ainsi deux fournées de jacousiens, la seconde ayant du coup un peu rogné sur le temps d’apéro, surtout qu’il y avait eu le stage sauna ensuite, mais qu’importe!.

Vous verrez sur l’album photos que la 1ère journée fut bien ensoleillée rendant très agréable la sortie, même si au moment du repas, peu abrités d’une brise restée fraiche là haut dans le coin de terrasse d’un chalet d’alpage, par un soleil encore bas, et déjà déclinant, il ne fut pas possible de profiter pleinement du moment.

Bref nous n’avons pas pris le temps de boire le café là haut! Nous nous étions quand même réchauffés avec quelques descentes à pleine pente. Un petit arrêt « groupir » au village d’alpage, celui abondamment photographié à la montée, puis nous reprenions ensemble le chemin vers la vallée du Guil et les voitures laissées au bord de la route, pour rejoindre le Petit Chalet si accueillant, et tenu par une toute jeune marathonienne de novembre (Marathon de la Cote d’Azur Nice-Cannes).

Une soirée chaleureuse comme on les aime commencée par la séance jacousi – sauna, un apéro papotant avant une de ces soupes maison comme on les fait encore en arrière pays avant la tartiflette à la Savoyarde sans plaindre le reblochon, plus du rab s’il vous plait pour les sportifs gourmands! Soirée qui prit fin peu après la dégustation de breuvages forts aux saveurs d’alpages: genépy, genièvre etc, plus les chocolats de JC. De vraies vacances ces soirées ça vous détend en quelques heures!

Les conditions plus hivernales furent réservées à la journée de dimanche. Restés à l’ombre d’un vallon alors que la température avait baissé dans la nuit plus une brise devenue frisquette, 19 janvier oblige, tout le monde a eu un peu froid qui aux pieds qui dans ses gants (eh oui les moufles c’est mieux pour la rando raquette , qu’on se le dise…et que l’on s’en munisse!… vous avez encore le temps avant la seconde sortie raquettes!)

Impossible d’aller trouver le soleil ce jour face au risques d’avalanches alors nous avons choisi un coin à peu près horizontal pour la douzaine de pingouins que nous étions, bien refroidis, et comme eux mais avec nos raquettes nous avons tassé la neige et la plupart se sont adossés a nos sacs pour limiter aux fesses le contact avec la neige.. sauf deux vieux renards qui avaient ramené du trail blanc Ubaye Salomon des petits tapis prévus à cet effet. c’est ça les pros! Hein René!

Autant dire que le repas fût vite pris car le froid nous piquait, et pas que les mains, et nous n’avions pas envie de nous éterniser. JC s’est d’ailleurs pris une onglée comme il n’en avait encore jamais connue, ça l’a lessivé et pour lui la fin de la ballade fut plus difficile que d’habitude. Nous avons tous mis du temps à nous réchauffer malgré les descentes en neige fraiche dans la forêt, pleine pente.

D’ailleurs nous en avons oublié de prendre des photos … il y en peu de cette journée.

Bien heureux de pouvoir un moment retrouver la chaleur du Petit Chalet, se changer et se mettre au sec pour prendre une tisane ou un thé et échanger quelques instants encore avec notre hôte marathonienne, avant de quitter les lieux, retourner charger les voitures puis se séparer et reprendre la route pour presque 4h de temps, interminable trajet tant la circulation fût lente.

Bon c’est presque fini … alors où est donc passée l’affaire du week? la fameuse anecdote! Eh bien nous vous l’avons gardée pour la fin, bien qu’elle ait eu lieu le 1er jour:

En bon Président et coach à l’occasion, René nous a concocté une PPG pas banale, pour certains et certaines en tout cas. D’autant plus inattendue que la rando de ce premier jour avait été assez sportive en fait. Mais voilà les événement en décidèrent autrement et nous avons eu droit à une séance de fractionnés aussi insolites qu’imprévus!

grâce à René donc et sa voiture toute neuve … et ses pneus neige tout vieux, grâce aussi aux ponts et chaussées un tantinet écolos qui ont laissée la montée à Ceillac quelque peu enneigée !!

Demandez à ceux et celles qui ont poussé plusieurs fois notre Président en détresse de redémarrage en côte comment ils ont vécu l’exercice! René qui au final, et faute de pouvoir redémarrer voiture chargée, a fini par rejoindre le chalet en laissant ses 3 randonneuses se débrouiller seules à pied le long de la route! (en guise de Retour au calme? quel coach ce René! )

… en attendant qu’un bon samaritain de service bien pourvu en pneus hiver s’en soit retourné sauver du loup nos ppgistes malgré elles, qui pendant ce temps s’étaient engagées dans une marche rapide salutaire de quelques kilomètres, pour ne pas geler sur place!

Delphine et Evelyne avait déjà vécu quelques aventures pas tristes lors des diverses rondos des années précédents mais Françoise, toute nouvelle Speedyenne et toute nouvelle randonneuse en raquettes, fut ainsi bizutée en quelque sorte!

Malheureusement trop occupés à dégager René de cette situation accidentogène car la route était sinueuse et pentue nous n’avions pas l’esprit à photographier ou filmer, il ne reste de traces que dans nos mémoires!

Françoise aura donc un souvenir impérissable de sa première sortie avec le club!! Elle qui a par ailleurs parfaitement « assuré » tout au long de ces deux jours, toujours dans les 1ers en montée comme en descente elle a assimilé la marche en raquette comme une pro.

Mais c’est une pro de la rando alpestre faut dire. Et elle a apprécié jacousi et sauna comme une pro également!! Elle est des nôô-ôtres, elle a bu son verre comme les ôô-ôtres! tralali-tralalère ! Bravo Fran!

Une première de l’année qui aura fait date!! à renouveler… car on en redemande… mais avec de vrais pneus neige tout neufs René !!!

Christian, vieux renard et bon samaritain.