Accueil » actualités, les courses, les photos

La course des Vendanges à Puyricard_ par Michel et Christian

1 octobre 2019 vu 243 fois Pas de commentaire

lien vers l’album

HUMILITE plus TENACITE égal Christophe FRERE

Que ce soit à l’entrainement ou en compétition avec un 13 km à l’heure pour la foulée des vendanges

De courses en courses, avec une grande marge de progression, on le voit aussi bien au challenge du pays d’Aix et qu’au Maritima.

Avec un cœur aussi grand que sa taille ainsi que son INVESTISSEMENT AU SPEEDY ,

J’ai la chance de t’avoir comme partenaire tous les mercredi

Et je te dis :

CHAPEAU BAS L’ARTISTE

PELEGRIN Michel

Merci Michel de nous avoir proposé ce mot d’amitié.

Nombreux très certainement sont ceux au Club qui pourraient abonder dans ce sens… qu’ils n’hésitent pas et nous envoient eux aussi leur ressenti dans ce beau domaine des relations humaines au sein du Club

MA « VENDANGES 2019 »

Les vendanges 2019, sous la pluie et même un brin d’orage, quelques coups de tonnerre: fallait avoir envie pour se présenter au départ!

Heureusement j’avais tiré le dossard 13 !

Avec une telle météo et un tel dossard il m’était apparu inutile de prendre à boire, contrairement à mon habitude, le ravito intermédiaire suffirait.

Voilà! c’est exactement ce que les organisateurs ont estimé! du coup point de ravitaillement au 5ème ou au 6ème km! contrairement aux autres années!

En plus d’une pointe de douleur qui n’avait pas tardé à apparaitre, supportable mais qui posait question sur la suite, je découvrais en pleine course l’absence de ravitaillement!…Pas de panique toutefois: j’avais le dossard 13

Parti sagement j’avais commencé à rattraper petit à petit, celle qui joue pour moi le rôle de lièvre de plus en plus souvent lors de ces courses plutôt roulantes. Mais la partie montante devait me permettre revenir sur elle, dossard 13 oblige

Bon, au bout de 4 km alors que nous avions fait le principal des 90m D+ je n’étais toujours pas revenu à sa hauteur, entre 30 et 50 mètres d’écart environ. Il restait quelques bosses, pas de panique, mon N° chance était là pour assurer la suite!

Las, ma « mobylette » malgré son dossard lambda était plus fraiche que prévu et elle s’est même permise d’accélérer après le croisement de la route de Rognes! quand mon moteur, lui, accusait une usure certaine sous un dossard prometteur! Et j’étais toujours 50 mètres derrière!

Alors pour la suivre il m’a fallu m’arracher! et me faire force pour ne pas marcher, son allure faisait un travail parfait en m’obligeant à puiser dans mon mental! c’est pourtant pas mon fort! mais c’est ça la magie du dossard 13, j’y arrivais!

tout juste un instant de faiblesse dans l’angle droit à l’orée du dernier km, vite oublié (merci le 13!) puis 500 derniers mètres au forceps pour résister et finir!… finir!

Dans le dur, plus très vigillant, j’en ai raté le dégagement de l’arrivée, petit coup de stop and start pour un demi-tour dont je me serais bien passé, la vision de 3 ou 4 chanceux qui du coup me passaient devant et me voici face à l’arche, un peu benêt avec mon 13 dilapidé!

Mais tous les deux on a pratiquement retrouvé mon chrono de 2013! Merci le dossard 13!

Allons allons reviens un peu sur terre p’ti gars! ton 13 c’est bien joli mais sans elle, sans ta meneuse d’allure, ta « mob » comme tu dis, sans elle, t’aurais rien fait même affublé du dossard magique!

tout au plus ton temps de 2017 en 58 mn, un objectif de poireau pour reprendre la salade de ton coach!

Elle, elle t’a tiré vers ce joli chrono de 54 mn30 avec à la clé un pas de géant pour ton mental par rapport à sa nonchalance ordinaire!

Alors dis lui un Grand grand merci à Guylaine, ta partenaire de PPG, mesure la chance que tu as de la côtoyer tous les mercredis et demande lui pardon de l’avoir affublée de « meneuse d’allure », de « mobylette ».

D’ailleurs tu lui expliquera pourquoi lui avoir donné ce sobriquet pour l’occasion. Sans elle devant, c’eût été mission impossible! ah, ne ramène pas ton N° 13

Bon les amis, c’est bien vrai, repasser sous les 58 mn de 2017 était mon objectif, raisonnablement atteignable. Retrouver la barre des 11 kmh…. c’était juste un rêve. Guylaine tu ne t’attendais peut-être pas à faire 54mn12 après les 1h et quelques de 2017 puis les 59mn de 2018, mais crois moi je ne l’imaginais pas un seul instant pour moi!

Du coup Guylaine: je nous fixe l’objectif de passer sous les 52 en 2020, 51mn 42 plus exactement, mon meilleur chrono sur cette course, en 2011. (dommage pas de photos de cette fois là!)

Mon pronostic?: tu seras sous les 51! on parie?

Sinon un After un peu tristounet: beaucoup avaient fui le mauvais temps peu après leur arrivée, certains ont trouvé que le ravito n’était pas très égayant (je n’ai pas d’avis, ne m’y étant pas attardé) . La remise des récompenses fut limitée en catégories aux seuls premiers, c’était pas de chance pour nous: nos coureurs avaient remporté beaucoup de secondes places

(Mais faut s’y faire ce sera la nouvelle donne s’il se confirme que les catégories changeront de 5 en 5 années à partir des séniors de 35 ans! soit 5 catégories de plus à citer et récompenser!!)

Heureusement il y eut nos 75 cl de Rosé et le challenge du nombre pour le Speedy! le Scratch féminin pour Tania, le podium de Danielle, les 11kmh de Guylaine, le super chrono de Jordan et de Nicolas, le 13 à l’heure de Christophe :)) , et toujours la bonne humeur toute Speedyenne! Il y avait aussi Yannick venu pour faire des photos et nous encourager et René qui, devant s’entrainer pour son marathon d’Athènes, est reparti courir en sens inverse et contribuer aussi à la réalisation de l’album… merci les amis!

On la refera, elle est belle cette course (de référence pour moi), sur laquelle pèse en plus un sérieux objectif! voire même un pari!

A 2020 pour cette aventure !!

Christian

lien vers l’album