Accueil » actualités, les courses, les photos

La nocturne de la Ronde des Ponts Bleus, à Martigues

23 juillet 2019 vu 378 fois Pas de commentaire

articles de René, Alexandre, Christophe

lien à l’album, photos de René et Alexandre

un second album, celui d’Aelita la fille de Christophe, que nous remercions vivement :))

  • La course, relatée par notre cher président:

 Une 1ère réussie pour cette course des Ponts Bleus à Martigues et une belle représentation du speedy en ce mois de juillet.

Arrivée sur Martigues un peu laborieuse avec embouteillage à l’entrée de la ville et recherche fastidieuse d’une place de parking.
il est 20h30  : il faut se dépêcher pour faire les 1 à 2 km qui nous séparent de l’organisation de la course.. Heureusement Inscrits d’avance tout va aller assez  vite et sans problème.  

Sur les 27 inscrits 25 seront présents, mais pas assez nombreux pour prétendre au challenge du nombre car les clubs des alentours de l’étang de Berre  ont bien répondus présents. !

La température s’étant modérée, nous partons toujours pour la plus part un peu rapidement, la configuration du circuit permet tout le long de voir ceux qui sont devant nous et ceux qui essayent de nous rattraper !
Devant moi Alex, Jordan, Jean Marc et quelques autres bien plus loin devant: Antoine, Marc, Tania Sylvain, Abbes, Fabien…

A 3 km de l’arrivée j’ai en point de mire Alex et Jordan que je  rattrape et continuant mon petit bonhomme de chemin je rejoins Jean Marc et au loin Michel Pelletier. Je le  rattrape pour un sprint final mais là il est vraiment plus frais que moi….

Enfin l’arrivée et son eau désaltérante, pastèques et solides  et pour finir, une bonne bière.
Sur les podiums: Tania termine 3ème sénior (il y avait de la concurrence!) et dire que le lendemain elle va faire le triathlon de Marseille en relais et faire ainsi les 21 km du semi, alors que son mari fera les 90 km de vélo avec deux montées de la Gineste. Chapeau bas !

Je termine à la 3ème place en M4, et comme dit plus haut pas de challenge du nombre.
Au tirage au sort belle pioche pour le speedy avec Olivier D et un super bon d’achat, Christophe F bénéficie d’une inscription pour le Marseille Cassis lui qui ne l’a jamais fait, Bettina :  un bon d’achat…) 

Course à refaire pour l’ambiance avec un public conséquent sur tout le circuit, un cadre magnifique avec ses ponts bleus, une température finalement  agréable.
Merci à tous ceux  qui se sont déplacés et qui ont magnifiquement représentés le club   

je vous donne rendez vous pour le week-end du 17/18 Aout  sur la sortie du club sur les trails de Dormillouse dont vous avez eu le descriptif. Faites  très très vite pour  vous inscrire pour l’hébergement auprès de Nicole Prorok: nicoleprorok@orange.fr  tel 07 86 79 93 20 et de René pour les inscriptions sur les divers circuits      
René

  • La même course, vue par Alex (le minot), en réponse à un chambrage en règle (mais tout à fait amical et justifié) de notre cher président :-). …

De:Rene Faure
A:Alexandre CROGUENNEC, Christian BAIER
Salut à vous,
Bien rentré Alex, pas trop crevé et déçu de s’être fait doubler par un ancien ??? « rire!! »
/…/

René

De : Alexandre CROGUENNEC
A: René Faure
Salut René,

Non, pas de problème, j’ai le respect de mes ainés, et je me dis qu’il me reste des progrès à faire pour daigner espérer pouvoir un jour t’arriver à la cheville 🙂 !

Alex

Je visais de finir en 50min, à 16 secondes près j’ai rempli l’objectif même si j’aurais bien aimé aller taquiner mon record sur la distance (3min plus bas … établi sur la dernière Ekiden) mais il faisait peut être un peu trop chaud pour y arriver, et la course le soir ce n’est pas la même chose qu’à la fraiche le matin.

J’avais pourtant un dopage mental, mais qui n’a pas suffit à rester collé à tes baskets lorsque tu m’as rattrapé, puis déposé sur place !

En effet, tu as du voir que j’arborais un dossard « perso » qui me faisait courir « pour Nico » : un de mes neveux, qui attendait un don d’organe depuis plusieurs mois, a enfin été opéré ce Samedi et ça s’est bien passé.

Je me suis appuyé là-dessus pour la fin de la course (en gros, à partir du moment où tu m’as laissé sur place …), en me disant que je n’avais pas le droit de me plaindre ni de baisser (trop) la cadence. Tous les moyens sont bons !

A l’arrivée, l’essorage de mon T-shirt du club (et de mon short aussi, une première …) ont prouvé si besoin que j’avais mouillé le maillot « pour Nico », comme on dit dans le virage Nord du stade vélodrome.

J’ai trouvé cette course très sympa, un peu difficile avec le dernier pont qui était assez « casse-patte », et le tour de l’église qui n’en finissait pas d’arriver lors du deuxième passage.
J’aime aussi ces parcours où on se croise tout le temps, car cela permet de se motiver mutuellement, et de se dire qu’il y a un objectif violet en vue devant nous à essayer de rattraper, si on a encore du jus dans les gambettes.

Quant au stand pour la bière « La Cagole » à l’arrivée, c’est une super idée, peut être à reprendre pour notre chère Foulée Venelloise, n’est ce pas 😉 ???
Et puis, plus de 500 inscrits pour une première édition, en plein milieu des vacances, chapeau à l’organisation !
/…/
Alex

  • Encore la même course, vue par Christophe, un autre bambin du Club

tirage au sort favorable pour Christophe

Cette première édition de la ronde nocture des ponts bleus organisée par l’association Martigues Sports Athlétisme fut une vraie réussite. Notre club a eu le nez creux en la mettant au programme des courses offertes.

D’abord ce fut une vraie nocturne avec un départ à 21 heures et une arrivée la nuit tombée.

1er tour

Ensuite les organisateurs ont réussi à faire un magnifique tracé en plein centre ville en grande partie le long des canaux, en traversant les quartiers de Ferrières, l’Ile et Jonquières.

second tour

Ce parcours se déroulait sur deux boucles dans le centre, après un aller retour dans le Bd Salvadore Aliende dont l’intérêt n’était que d’étirer le peloton des 450 coureurs afin de fluidifier le passage ensuite dans le centre.

Une autre particularité est que ce parcours comportait des aller retour d’abord sur le Bd Salvadore Aliende, puis sur des quais le long des canaux, ce qui nous permettait de nous encourager mutuellement lorsque nous nous croisions.

Ces 10 km comportaient peu de dénivellé (a priori 10 m), mais le franchissement des ponts, et principalement du pont levant apportaient un peu de piquant à un parcours très plat. En plus quelques virages principalement dans la Jonquières nécessitaient de relancer pour garder le rythme.

L’aspect le plus difficile résidait finalement dans l’absence de vent. Même si la température restait propice à la course, une petite brise n’aurait pas été de trop avant que la nuit ne tombe, et nous aurait évité de courir avec des maillots gorgés de sueur.

Christophe

lien vers l’album