Accueil » actualités, les photos

les Feux de la Saint Jean

6 juillet 2019 vu 445 fois Pas de commentaire

Ceux d’Aix

lien vers l’album

Ce n’était pas vraiment une surprise, à force battre le rappel à participation nous savions que nous aurions une honorable présence, mais il faisait déjà chaud ce 24 et nous n’étions pas à l’abri de désistements!

Alors quand nous nous sommes retrouvés une grosse vingtaine au départ de Puyricard nous n’avions pas à feindre notre satisfaction! A 19h15 il faisait encore chaud mais le soleil déclinait et le grand arbre vers l’entrée du parking (bien défoncé) du stade nous a servi une belle ombre. Celle la même qui nous a permis sans mal d’attendre assez longtemps la flamme venue bien tardivement de St Cannat, ce qui nous a aussi laissé le temps d’immortaliser notre grand groupe

Cette année pas de motos mais deux voitures pour protéger le convoi, lequel, comme a à chaque fois s’est lancé tel le cheval excité à l’ouverture du portillon ! trop vite pour les moins en forme du groupe.

Et nous n’avons pas tardé à opérer des ralentissements drastiques pour refaire le groupe car les feux de la St Jean, c’est pas une course , simplement un run cool … ce fût rapidement pas très cool pour Christel rejointe vers la fin de la montée du plateau par Sandra.

heureusement la descente sur Aix arrivait à point nommé pour redonner un peu d’air au groupettto! et rassembler une nouvelle fois les éparpillés.

Dans la descente ce serait plus facile à nos coureurs arrière de ne pas être distancés mais non en fait car le devant de la troupe était aussi aspiré par la pente, il aura fallu attendre de passer en pleine ville avec ses ruelles et les passants pour que tous arrivent à une allure compatible, et encore pour Christel le mal était fait et seul son courage la portait à ne pas arrêter .

l’effort se terminait enfin avec l’arrivée au haut du cours Mirabeau pour la jonction avec le groupe folklorique Provençal et ses tambourinaires, repos et rafraichissements pour tous, distribution d’en-cas, barres énergétiques, amandes et abricots secs.

Quelques Spedyens nous ont rejoints à ce moment là tous frais eux! vu le retard au départ l’attente fut courte juste le temps de distribuer et allumer les flambeaux et voilà le cortège qui s’est ébranlé, Lucien porteur de la flamme avait été missionné à l’avant du cortège et le reste du groupe a suivi les Provençaux costumés du Farandoulaire Sestian.

Ces deux ensembles ont donc défilé en une longue double colonne entre la statue du Roy René et l’esplanade des Allées Provençale où le spectacle Provençal prendrait la suite. De chaque côté du cours promeneurs, consommateurs en terrasse aux cafés, touristes parfois interloqués s’intéressaient au spectacle du défilé au son et rythme des fifres et tambours, certains ont suivi le cortège jusqu’à l’esplanade.

La représentation se terminait à ce moment là pour nous, et les organisateurs, en remerciement de nos efforts, nous ont offert une copieuse part de pizza, et de l’eau, ce qui nous permettrait de nous désaltérer en retournant aux voitures car tous ne sont pas restés pour assister au spectacle du folklore provençal , danses campagnardes et chants. A la fin viendra la bénédiction et l’embrasement du feu béni, avant qu’encore plus tard et en clôture des feux, les danseurs ne prennent possession des lieux pour un bal populaire.

Une belle fête qui semble attirer de plus en plus de monde et c’est tant mieux pour que vivent les traditions

Ceux de Venelles

lien vers l’album

Aix nous a plu, alors on a remis le couvert pour Venelles, et ce fût le cas au sens premier du terme ça si la veille nous commencions à courir vers 19h 30, ici à Venelles, où l’on sait accueillir c’est à 19h 30 que l’on nous offert la paella mais pour le coup nous étions en « délégation » avec nos 6 membres.

Ceux qui avaient vraiment faim , ou peur de manquer pour assurer le footing de 3 km qui allait suivre nous avons même eu une ration supplémentaire. Et n’oublions pas le rosé car nous étions bien dans une soirée fêtant la tradition, comme notre élu et le vicaire l’ont plus tard rappelé dans leur discours!

Tradition on a dit, alors il y a eu dans la tradition un bon coup de canif car c’est après notre repas que fut servi l’apéritif ! enfin c’était pour les spectateurs qui n’avaient pas eu droit au repas. Ceci dit il ne nous a pas été interdit de rompre la tradition, ce que certains d’entre nous ont fait, ne serait-ce que pour voir ce que ça fait, une fois dans sa vie!

Bon ça se laisse faire! c’est pas désagréable! Comme disait un ancien de la région: nous sommes venus, nous avons vu ( et bu), et nous avons vaincu…. la montée au rond point des Combattants,

d’où nous allions partir à 9h15 pétantes, flamme au vent, à une petite dizaine bruyante, pour amener la tradition de la St Jean sur la place du village, la porter ensuite entourés des Farandoulaires jusqu’au parvis de l’église, y retrouver monsieur le curé.

Là un petit discours et une belle farandole avant de retourner sur la place des Logis et laisser place à la fête Provençale, avec ses discours en langue du pays, son chant patriotique Provençal, et à nouveau les rondes et farandoles autour du feux qui venait d’être allumé .

Ici aussi à Venelles l’ambiance fut bon enfant, les spectateurs venus en bon nombre, et le Speedy en une honnête représentation, mais l’on était lundi alors la soirée ne s’est pas étirée bien longtemps et ne s’est pas poursuivie par un bal populaire.

Avec cette 4ème édition, la tradition des Feux de la St Jean s’implante dans le décor Venellois, c’est en tous cas la volonté de notre municipalité.

Christian