Accueil » actualités, les photos

Rando raquettes à Ceillac en Queyras_ par Cathy et Chriss

30 janvier 2019 vu 541 fois Pas de commentaire

lien vers l’album

 Nous voilà partis pour Ceillac de bonne heure, de bonne humeur (on ne sait pas encore). Arrêt à Guillestre : Galettes, chocolats chauds et bisous à Nathalie. La cour se met en route avec ses deux rois pour Ceillac. René l l‘avait commandé, et, il est là : magnifique soleil accompagné d’une superbe neige. Chacun trouve raquettes à son pied et c’est parti…

La vallée s’ouvre devant nous et nous arpentons vaillamment ses contreforts. La colonne suit sagement Nathalie, notre reporter du Speedy Match est là (merci Christian) et nous posons volontiers avec quelques grimaces. Pique-nique sur le balcon en plein soleil. Les lézards croquent leurs sandwichs sauf un (qui a oublié son petit croquemonsieur), notre sympathique Jean-Claude vient à son secours pour qu’il puisse continuer le parcours (bien que vu la suite on aurait pu ne pas le nourrir ! ah! ah!)

 Bien sûr parmi nous quelques adeptes de la course en raquettes donc on les lâche : Bravo : Evelyne, Alex et Jean-Claude. Tous exæquo ! les supporters les applaudissent à l’arrivée. Redescente dans la vallée, à l’ombre, bien emmitouflés.

La vie dans notre petit chalet :

Quel bonheur ce gîte : c’est mignon, très chaleureux et, et…un SPA.Glou, Glou : chacun trempe dans le bouillon de culture, pardon, le jacuzzi, puis se fait rôtir au sauna. Bon d’accord, on était cinq pour le faire fonctionner mais on a d’autres qualités ! 

Notre pause yoga, relaxation avec Nathalie, très appréciée de tous, malgré quelques rigolos qui font un peu le bazar (bon on est contents qu’ils mettent de l’ambiance).Et oui… une deuxième séance avec René. Le président a dit « étirements » donc c’est et…Et gainage(aie).Merci René.

C’est l’heure de l’apéro: on ouvre champagne et Pinot Gris d’Alsace, on trinque (à notre séjour et à mon anniv demain …mais pas de champagne au pique-nique, trop risqué avec cette bande de joyeux drilles). On discute, on rigole, que du bonheur, on est là pour ça! 

Et voilà déjà l’heure du repas, il est chaud et ne peut plus attendre, il sera léger et sportif, avec une infusion à la fin comme ils se doit (chut ! c’était de la fondue savoyarde, servie avec quelques charcuteries, normal faudra des calories pour assurer demain,  et les infusions…des petites gnôles corsées, gosiers sensibles s’abstenir ça racle comme un chasse-neige!)

Enfin la soirée se termine par une superbe salutation à la lune, qui le mérite bien puisqu’elle nous dévoile toute sa personne,…c’est la pleine lune ce soir (gare au Loup !). Je passe sur le pari de Christian et ses fans! Il s’agissait de finir le travail entamé lors de la rando de 2018.  Vous saurez vous remémorer l’événement tout seul ou à l’aide des photos!

Une journée extra avec une belle rando (Merci Nathalie) et une ambiance très sympathique Que demander de mieux.  Une bonne nuit de sommeil nous attend.

Et voici dimanche,

… réveil tranquille pour un bon petit dej à 8heures du mat, partis à 9 heure  rejoindre la station, nous poireautons un moment à l’entrée du village pour laisser passer les fondeurs de la Traversée du Queyras qui coupent la route juste à ce moment. Un peu après nous n’avons aucun mal à nous garer au pied des pistes, il n’y a pas foule.

Nous repartons en raquettes ou en télésiège. Et…il nous attend, toujours aussi magique, rayonnant, réchauffant : Le Soleil. 

Ça monte, ça monte, la pente est très raide le long de la piste rouge, malgré tout certains s’entraînent au trail en raquettes et courent jusqu’au sommet du télésiège.  » Des Fous  » sans diagonale ! BRAVO.

Petite pose au bar d’altitude à 2200m et l’on monte à nouveau, on monte dans les grands espaces entre les bois de mélèzes. Manteau d’une neige immaculée, sur fond bleu azur, balade tout là-haut, là-haut : que c’est beau. Quelques photos devant le lac » miroir » caché sous la glace. On admire le paysage et…on grignote quelques  fruits secs pour mieux  gravir les quelques montées  qui nous mènent au point culminant.  


Là  notre pique-nique sera rapidement pris  car une petite brise rend l’endroit glacial malgré ce franc soleil, mais avant de s’y remettre l’on se régalera des incontournables gourmandises maison, pralines de Sylvie, croquants de René, chocolats et la lichette de café pour braver le froid dans l’ombre de la descente.

Descentes mémorables ou René sera baptisé de neige, il reste zen, très cool ce président ! Quelques difficultés, nos raquettes s’enfoncent, la neige est fine, poudreuse et cède sous nos kilos en trop. Heureusement « super Alex » est là, il déneige les pieds coincés et nous remet « droit » sur le bon chemin. Nous retrouvons les bords de pistes, on se regroupe, le rythme de marche s’accélère en profitant de la bonne pente en neige damée. Plaisanteries et rires nous réchauffent car il fait -12°, pieds et mains commencent à s’engourdir, bref, ça caille. 

L’arrivée n’est plus très loin, la pente s’assagit, une dernière séquence en simulacre d’une arrivée de compétition en raquette et le groupe s’étire un peu. Moments  durant lesquels chacun papote avec son voisin, l’occasion de faire plus amples connaissances en dehors des courses et ppg.

Un bon chocolat chaud ou une petite soupe au chaud à l’auberge  du village avant de reprendre la route.

C’était vraiment très sympathique cette rando! On serait bien resté 1 jour de plus! C’est bien Ceillac!

C’est quand le prochain week-end ?  

__________Catherine (pour l’essentiel)___________et___________Christian (pour l’accessoire)__________

lien vers l’album