Accueil » actualités, les courses, les photos

Sous le soleil de Lambesc, adieu revanche

12 juillet 2018 vu 424 fois Pas de commentaire

          La 3ème période CPA touche à sa fin, il est temps de faire ma 1ère course de cette période, la Ronde des matous, je l’aime bien cette course.

         6 juillet je m’inscris, le 7 ou le 10.5 ? rapide coup d’oeil sur les pré-inscrits M4, ça ne m’aide pas à mon choix, à part René personne de connu et les M4 vont certainement choisir le plutôt 7

          Après plusieurs mini trails de 17 à 22 km ça doit le faire pour moi sur le 10,5?  mais à 19h on va avoir chaud alors 10.5 ou 7.0?? là est la question! Comme si je l’avais joué aux dés, je prends le 10 et vaille que pourra !

         18h samedi,  je vois mon Lulu qui dans un rire un tantinet provocateur m’annonce être sur le 10, donc je ne vais pas le laisser partir et s’éloigner dès le début alors je prendrai le départ à ses côtés.

         C’est fait, et bien vite il ralenti dans le deuxième km, je le double doucement, c’est la partie montante du circuit, tout ça est de bonne augure, mais ce vent d’ouest et les 32° (info Garmin) m’assèchent tout de même un peu! le 3ème km est là, 1er ravito. Gorge bien sèche je m’arrête, boisson, aspersion, Lulu passe. Pas grave on va recommencer un peu plus tard mais je ne vais que doucement le remonter, tranquille.

On part à gauche pour la boucle de 3km. Là je sens comme du mou dans mes jambes pourtant on descend, un tout petit arrêt d’aisance et je reprends, Lulu toujours à portée mais un peu plus loin. A nouveau le faux plat montant, ou petite montée comme on voudra, et à nouveau le soleil et le vent, de face toujours et chaud. Je ne suis plus à l’aise dans ma course, vite le ravito, boire et se mouiller, récupérer.

         Les gouttes qui tombent de ma caquette sont soufflées par le vent vers le bénévoles qui trouvent cette eau bien froide! et bien moi ça ne ma fait rien d’autre que du bien!

         Lucien a pris encore de l’avance mais reste à portée, pas grave je repars bon train et la distance diminue, ah ça y je ressens le besoin de récupérer! 15 secondes peut-être mais mon lascars est toujours en mode course et prend encore un peu d’avance, pas bon signe!

         Et voilà, il suffit de répéter cette partie et tout est dit! Lulu de plus en plus loin puis perdu de vue et moi j’ai fait des fractionnés en somme mais sans l’allure qui d’ordinaire va avec. Mais où est donc bien passée mon endurance! Bref la fin pénible se termine avec 2mn 30 de retard sur ce bougre de M4 tenace!

               

         Lucien tu as stoppé net mon espoir de revanche sur Peynier où j’avais connu semblable mésaventure! Avec la même erreur stratégique de te coller au… dès le départ!

         Et pire j’ai donc récidivé dans l’erreur ! quand on n’a pas de tête faut avoir des jambes, mais c’est con je ne les avais pas! faut avoir du coffre pour faire ça, et c’est con je ne l’avais pas!

         Promis je recommencerai pas, Lulu tu pourras partir seul sans pression la prochaine fois (Miaououou!)

Lucien tu es monté sur le podium et moi resté au pied, modeste gaulois vaincu par le fier centurion.

         Tu es le plus fort (enfin, en ce moment!) et je te décerne le titre de Demi-Dieu des M4, demi seulement car tu sais que c’est René le Dieu M4, et inaccessible comme l’est un Dieu pour le commun des mortels, que je suis, et des Demi-Dieux, dont tu es, alors que devenir Demi-Dieu est accessible au commun… et sait on jamais, un jour peut-être, en travaillant mieux..!

A bientôt Lulu ! et merci pour la leçon! mais avec rancune, de bon aloi bien sûr!

         Merci à Guylaine et Elsa pour leurs encouragements avec jets d’eau rafraichissants dans les derniers hectomètres

         Merci au papa de Mélanie pour ses photos et à Chris aussi pour ses photos et ses encouragements à 1km de l’arrivée

Christian                lien vers l’album