Accueil » les courses, les photos

Trail des Lavandes par Fabien, et photos par Christiane

3 juillet 2018 vu 253 fois Pas de commentaire

Lavande, je reviendrai!

J’ai déjà refusé à René de faire des récits de courses, parce que ce n’est pas trop mon truc, mais celle-là est si belle que je doit faire un petit effort.

Evidemment, tout commence par ces magnifiques champs de lavande, que je regarde par la fenêtre de la voiture à l’approche du petit village d’Entrevennes, et je commence à sentir le parfum d’une course pas comme les autres.

L’arrivée au parking à l’entrée du village donne le ton, les herbes y sont très hautes pour nous rappeler qu’ici c’est la nature qui commande, il n’y a pas de bénévoles en gilet fluo pour nous indiquer où nous garer, parce que par la suite il faudra bien trouver notre chemin tout seul.

En arrivant sur la place du village nous sommes accueillis à bras ouverts par Robert et son équipe d’organisation. Il faut dire qu’on arrive avec pas mal de cubis de vin. Le panorama au départ est déjà superbe, nous sommes en comité restreint avec une petite soixantaine de coureurs pour les 2 distances. Robert nous briefe sur les courses et nous conseille de porter les casquettes qui nous ont été offertes; elles éviteront que les abeilles se coincent dans nos cheveux à la traversée des champs de lavande.

Je me suis fixé pour objectif de rester dans la roue de René. Je suis à côté de lui quand la corne de brume retentit…. j’adore, c’est parti…

Ca part quand même assez vite pour moi, mais il faut bien suivre car j’ai peur de me retrouver vite tout seul, très grande descente au départ alors pas de soucis, il fait beau, il fait bon, la lumière est très belle, on est bien.

La première côte arrive quand même assez vite et il n’y a pas de petit pourcentage pour se préparer psychologiquement, du coup très vite il faut passer à la marche, le cardio est monté vite, la chaleur aussi, à partir de maintenant il va falloir s’accrocher.

Les montées s’enchainent, René me fait parfois la causette, mais j’ai un peu du mal à lui donner la réplique. Heureusement il y a quelques replats à l’occasion de ces fameuses traversées au milieu des champs de lavande, on arrive à se refaire un peu, le parfum est rafraîchissant.

8ème km déjà, et nous avons rejoint une route en replat descendant qui nous fait du bien, René me montre une montée au loin qui s’annonce très difficile, un papy nous rejoint, et je sens à sa foulée que René n’a pas trop l’intention de se laisser doubler par un master 1 ou 2 ou 3 ou surtout pas 4. 

En effet arrivé en bas de la dernière côte (enfin moi j’appelle plutôt ça un mur), René pose une accélération qui me dépose moi et son poursuivant, qui me demande si c’est un M3 qui vient de s’envoler, je lui dis non 4 et ça l’achève…

Je n’essaierai rien de plus que de rejoindre l’arrivée et je profite d’une ultime descente pour me régaler du paysage. 

Ouf c’est fini, un bon petit buffet pour récupérer, on peut se rafraichir dans le lavoir, les coureurs arrivent au compte-gouttes tout le monde discute et fait connaissance. Les coureurs du 21 commencent aussi à arriver, je suis admiratif car ils ont passé une heure de plus que nous sous le soleil maintenant au zénith.

Il est temps de remettre les récompenses. Tous les speediens du 12 km seront sur le podium à part moi mais je suis quand même très heureux. Je vais préparer le barbecue pour me faire pardonner et histoire de prendre un dernier coup de chaud.

On fini donc par un bon repas, comme en famille, avec du 4 Tours bien frais et des gens extraordinaires.

Alors, merci René pour cette sortie qui restera pour cette saison mon plus beau souvenir de course. N’hésitez pas à vous y inscrire l’année prochaine, puisque ce ne sera apparemment pas la dernière…(Parole de monsieur le maire d’Entrevennes).

 Mes notes  🙂

Organisation  : 5 étoiles 

Parcours : 5 étoiles 

Convivialité : 5 étoiles

Repas : 5 étoiles 

Plaisir : 5 étoiles .

mon classement : peut mieux faire.

Accueil camping-cars : à revoir tout de même.

Fabien

Les photos

Vidéo 1

Vidéo 2