Accueil » actualités

les deux Saint Jean

6 juillet 2018 vu 102 fois Pas de commentaire

Et deux de plus, deux participations du Speedy pour ces feux de la St Jean.

Samedi 23 en une troupe d’une petite vingtaine nous avons  assuré l’acheminement la flamme de la Saint Jean, partie du Ganigou, reçue à Puyricard,  Lucien en fut le porteur jusqu’à Aix.

Inédit pour cette session, on a allongé le parcours en partant du centre de Puyricard sous prétexte qu’il n’y avait plus de place au parking du stade, mais je pense que René a surtout voulu éviter de nous laisser attendre le départ à côté du camion pizza et hot-dogs qui y était garé (peut-être dans l’espoir de faire de bonnes affaires avec le Speedy! ben non, le pauvre nous a seulement vu passer!).

Inédit également la photographe en scooter qui nous a flashés pendant tout le parcours,  inédit encore les policiers en voitures pour ouvrir la voie au lieu des habituels motards, avec pour conséquence, une voiture ça ne passe pas partout, le parcours d’arrivée dans Aix modifié en dernière minute pour éviter la descente dans le prolongement de Pasteur vers St Sauveur et Mairie,  que ne pouvaient emprunter les véhicules. Nous avons évité  le tour du parking Pasteur et pris la descente par Gianotti et rue Curie puis place des prêcheurs pour rejoindre la troupe des Farandoulaires Sestian au haut du cours Mirabeau !

Autre innovation de circonstance: en raison des travaux  rendant la Rotonde impraticable pour l’exercice, le cortège, une fois descendu le cours, se rendit à la place des Allées Provençales où eurent lieu les traditionnelles festivités. Bien que cette place fût entourée d’immeubles ça n’a pas empêché d’être soumis à un petit Mistralet très frais qui s’est invité pendant toute la durée des démonstrations de danses provençales, spectacle toujours aussi agréable, bien organisé, bien dansé, bien costumé et bien accompagné par des Farandoulaires au top, mais nous avions froid!

Après nous être restaurés, après les discours des officiels et de l’Eglise après la bénédiction de la flamme, est venu le traditionnel chant Provençal Coupo Santo ouvrant la cérémonie du feu qui fut enfin allumé rayonnant enfin une bonne chaleur pour en  capter un peu avant de prendre le chemin du retour alors que certains d’entre nous restaient pour le bal populaire.

lien vers l’album Aix

 

Et le lendemain à Venelles re-belotte le Speedy était encore de la partie en accompagnement de la petite troupe des Farandoulaires du Puy, mais ici, chez nous, l’organisation fût bien différente car ça a commencé par un repas sur la place des Logis au soleil déclinant, donc ni trop chaud ni froid. Avec en plus une part de rab bienvenue car ma petite faim s’était dans l’attente transformée en grosse faim! Presque 21h déjà , il était temps de rejoindre le Rond point des Combattants  et aller une nouvelle fois porter la flamme pour un dernier parcours. Nous étions une dizaine à partir à petite vitesse dans le Claou pratiquement désert en ce dimanche soir et de match de coupe du monde qui plus est. Au retour à la place des Logis après ce footing de 2km un tantinet de monde était arrivé et la place se remplissait doucement.

Moins que l’année dernière certes mais suffisamment pour rassurer Monsieur le Maire et notre Prêtre le Père Gallay qui auront pu s’exprimer devant une assemblée en nombre respectable. Les discours contenus ont vite laissé place aux chants provençaux et au Coupo Santo, puis à l’embrasement du bûcher que vint saluer une une belle grande farandole lancée par la Respelido de la Quilho du Puy Ste Réparade, colorée de quelques touches du Violet Speedy.

Mais c’était dimanche soir rappelons le,  alors les spectateurs n’ont pas beaucoup tardé et sont repartis dans les chaumières dès que les flammes ont décliné. Il n’y eut pas de bal à suivre et la place des logis a vite retrouvé le calme…en attendant les Mardis en Fête de juillet

Christian